Culture

La vie sexuelle de Travolta

Slate.fr, mis à jour le 20.11.2010 à 17 h 25

Travolta et Lady Di, en 1985 à la Maison Blanche. Librairie Reagan

Travolta et Lady Di, en 1985 à la Maison Blanche. Librairie Reagan

On pensait tout connaître de John Travolta :

- son incarnation, pour l’éternité, du disco (Tony Manero dans La fièvre du samedi soir, Staying Alive)

 

et du perfecto tendance guimauve (Danny Zuco dans Grease).

- son retour magistral grâce à Quentin Tarantino dans «Pulp fiction» (Vincent Vega), et dans quelques grands succès de la fin des années 1990 (Volte Face, La Ligne Rouge).

- son goût prononcé pour les gros avions (le commandant de bord Travolta est heureux de vous accueillir à bord de son Boeing 707 ; il est même ambassadeur de la compagnie australienne Qantas).

- son implication dans l’église de scientologie, comme son camarade Tom Cruise. (Désolé, pas de vidéo pour ce coup-là). Il en a même fait un film de Science-Fiction, basé sur les livres du fondateur de la scientologie, Battlefield Earth.

- La synthèse de tout ça, c’était son atterrissage à Port-au-Prince, quelques jours après le séisme, apportant des vivres et des scientologues.

 

Ce qu’on imaginait moins, c’était son goût prononcé pour les saunas de Los Angeles, et selon Robert Randolph qui sort un livre — autopublié — sur la vie sexuelle de John Travolta, les hommes qui y vont aussi. Ce décorateur d’intérieur raconte, avec force détails à lire sur Gawker, comment il y aurait croisé l’acteur, avec qui, et dans quelles circonstances.

Officiellement, Travolta est marié avec Kelly Preston depuis 1991, et il est un des hérauts d’une secte qui croit pouvoir «guérir» l’homosexualité. Une position pour le moins controversée qui n’aurait pas empêché l’acteur d’avoir des pratiques sexuelles que son église récuse avec force. Et que Randolph décrit à longueur de pages, assurant en avoir été témoin à de nombreuses reprises.

L’auteur du livre — auto-publié — a fait la tournée des médias people pour vendre son histoire, depuis le début du mois de septembre, et pour l’instant, peu y croit. Ainsi, le LA Weekly n’imagine pas comment un acteur aussi connu pourrait combiner sa volonté de rester dans le placard et en même temps, se rendre dans un célèbre endroit de drague gay.

Les rumeurs sur l’homosexualité de l’acteur reviennent régulièrement, de même que celles qui entourent l’autre acteur vedette de la scientologie Tom Cruise.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte