Monde

Sarah Palin arrête le chocolat et attaque Michelle Obama

Slate.fr, mis à jour le 20.11.2010 à 15 h 37

La couverture du livre de Sarah Palin.

La couverture du livre de Sarah Palin.

Sarah Palin, l’ancienne candidate à la vice-présidence des Etats-Unis en 2008, sera la vedette de la semaine aux Etats-Unis. Elle est souvent la vedette de la semaine aux Etats-Unis, tant ses sorties souvent abracadabrantesques et à l’emporte-pièce ont le chic de plaire aux médias américains. Bref, cette semaine, Sarah Palin sort un livre, «America By Heart», et avant même sa publication, il fait la une des journaux et des télés.

D’abord, parce que son ouvrage a «fuité», et que cela a choqué «Mama Grizzly» (le surnom dont elle s’est affublé):

gawker palin ©Gawker / Palin«Le monde de l’édition fait fuiter des passages sortis de leur contexte de mon livre sans ma permission. N’est pas illégal?»

Non, lui a répondu Gawker.

Ce n’est pas comme si ce livre contenait d’incroyables secrets. Ceux qui l’ont lu n’ont pas paru impressionnés : «Prenez un discours de Sarah Palin, gonflez-le jusqu’à 272 pages et ça vous donne un bon résumé de America by Heart.» On y trouve de jolies anecdotes («J’ai réussi à arrêter de manger du chocolat pour savoir si j’en étais capable» et des attaques violentes contre le couple présidentiel, notamment contre Michelle Obama.

Critiquant Barack Obama qui «semble croire que les Etats-Unis — au moins les Etats-Unis d’aujourd’hui sont un pays profondément injuste et inégalitaire», Palin s’en prend à la femme du Président américain:

«Evidemment sa femme relayait cette pensée quand elle a, au cours de la campagne 2008, déclaré qu’elle ne s’était jamais senti au fier de son pays que le jour où son mari avait commencé à remporter des élections. Cela ne devrait pas nous étonner, vu que le couple a passé près de deux décennies dans les traces du pasteur Reverend Jeremiah Wright», un prédicateur noir qui a tenu des propos controversés sur les blancs américains — Barack Obama a dû condamner les propos de ce proche au cours de la campagne.

Ce n’est pas la première fois que la gouverneur de l’Alaska s’en prend à cette phrase de Michelle Obama, rappelle Geoffrey Dunn, sur le Huffington Post. «Quand j’entends des gens dire qu’ils n’ont jamais été fier de l’Amérique, avait-elle déclaré lors de la campagne pour les midterm, je me demande s’ils ont jamais rencontré des soldats en uniforme. Cela m’arrache des larmes de voir un jeune homme ou une jeune femme en uniforme traverser un aéroport, si fier d’être américain».

Sauf que la remarque à laquelle Palin fait référence n’a rien à voir avec ce qu’elle en dit: il s’agissait alors pour la future First lady de saluer le nouvel engagement citoyen des Américains et leur volonté de tourner le dos aux frustrations et à la déception, de repartir vers l’avant. «Pour la première fois de ma vie, j’ai vu des gens qui se retroussaient les manches d’une façon inédite, c’est de cette fierté dont je parle», avait-elle par la suite préciser…

S’il y en a un qui n’a pas l’air inquiet par la présence médiatique de Sarah Palin, c’est bien Joe Biden, le vice-président américain. Interrogé sur les chances de Palin de battre Obama en 2012, Biden n’a pas su, même s’il reconnaît popularité de son ancienne adversaire, de s’empêcher de rire.

.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte