Culture

Johnny Rotten fan de Kate et William

Slate.fr, mis à jour le 19.11.2010 à 10 h 32

Johnny Rotten, le chanteur emblématique du groupe punk anglais The Sex Pistols qui chantait en 1977 «God save the Queen, and her fascist regime» [Dieu sauve la Reine, et son régime fasciste], a expliqué dans un long entretien au tabloïd The Sun pourquoi il souhaite tout le bonheur du monde aux nouveaux fiancés de la famille royale, le prince William et Kate Middleton:

«C’est une belle histoire d’amour et j’aime ça. Il s’en est très bien sorti, elle est vraiment bien! Il a attrapé la meilleure candidate. Les gens pensent que je hais la famille royale, mais ce n’est pas vrai. Mon animosité est envers l’institution, pas envers les gens eux-mêmes.»

Le titre God Save the Queen, sorti la semaine du jubilé des 25 ans de règne de la Reine Elizabeth II, est devenu le symbole du mouvement punk en Angleterre et de l’opposition à l’establishment du pays. L’expression «no future», que l’on retrouve dans le refrain final de la chanson, est également passée à la postérité.

Photo: Johnny Rotten en 2007 à Los Angeles, REUTERS/Mario Anzuoni 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte