Culture

Johnny Rotten fan de Kate et William

Temps de lecture : 2 min

Johnny Rotten, le chanteur emblématique du groupe punk anglais The Sex Pistols qui chantait en 1977 «God save the Queen, and her fascist regime» [Dieu sauve la Reine, et son régime fasciste], a expliqué dans un long entretien au tabloïd The Sun pourquoi il souhaite tout le bonheur du monde aux nouveaux fiancés de la famille royale, le prince William et Kate Middleton:

«C’est une belle histoire d’amour et j’aime ça. Il s’en est très bien sorti, elle est vraiment bien! Il a attrapé la meilleure candidate. Les gens pensent que je hais la famille royale, mais ce n’est pas vrai. Mon animosité est envers l’institution, pas envers les gens eux-mêmes.»

Le titre God Save the Queen, sorti la semaine du jubilé des 25 ans de règne de la Reine Elizabeth II, est devenu le symbole du mouvement punk en Angleterre et de l’opposition à l’establishment du pays. L’expression «no future», que l’on retrouve dans le refrain final de la chanson, est également passée à la postérité.

Photo: Johnny Rotten en 2007 à Los Angeles, REUTERS/Mario Anzuoni

Newsletters

Le Voyage à Nantes ou l’art de franchir la ligne verte

Le Voyage à Nantes ou l’art de franchir la ligne verte

Plus de dix ans déjà que l’événement bouscule et bat en brèche les préjugés au gré d’expériences toujours plus surprenantes. Curiosité exigée!

Le meurtre de Jam Master Jay pourrait bien en cacher un autre

Le meurtre de Jam Master Jay pourrait bien en cacher un autre

En 2002, l'assassinat du DJ du groupe de hip-hop Run-DMC fut le point de départ d'une sinueuse affaire. Celle-ci semble aujourd'hui toucher à sa fin, et son issue pourrait coïncider avec l'élucidation d'un autre mystère plus ancien encore.

La faim, autant un moteur qu'une arme

La faim, autant un moteur qu'une arme

Crever la dalle, mourir d'inanition, avoir l'estomac dans les talons, claquer du bec: la sensation de faim, universelle et à la source de tant de passions humaines, est en passe de devenir une arme géopolitique entre les mains de la Russie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio