Campagne choc contre l'immigration en Suisse

L'immigration, c'est pas sexy. Voilà le message que veut faire passer la section UDC (Union Démocratique du Centre) de Wohlen-Anglikon dans sa nouvelle campagne, explique Ticinonline. Le message est véhiculé par deux photos. La première montre quatre belles femmes nues, dos à l'objectif, les cuisses plongées dans le lac de Zurich. On est en 2010. 20 ans plus tard, la deuxième photo nous montre une eau trouble, salie par un groupe de femmes d'Europe de l'Est, plus âgées et moins charmantes, qui se baignent habillées, vocifèrent et fument dans l'eau.

«Ce sont les effets de l'immigration vus par l'UDC, lit-on sur Ticinonline: il n'y a rien d'attrayant dans l'immigration, et même si les apparences peuvent être trompeuses, on va tôt ou tard devoir faire face à la réalité».

Ce n'est pas la première fois que l'UDC lance des provocations de ce genre: le parti déclenche souvent des campagnes populistes contre les immigrés et tous ceux qui menaceraient l'intégrité de la Suisse traditionnelle, explique Giornalettismo. On se souvient par exemple de l'affiche anti-minarets, reprise en France par le FN, ou encore de la campagne qui présentait les immigrés comme des rats: toutes des oeuvres de l'UDC.

Les photos ont suscité une polémique dans le milieu politique, explique La Repubblica, qui présente sur son site un diaporama avec les deux affiches. Affiches qui sortent une dizaine de jours après le vote fédéral sur l'initiative populaire Pour l'expulsion des étrangers qui commettent des crimes graves.

Les images ne sont pas passées inaperçues à Wohlen. Pour le socialiste Arsene Perroud, cité par Giornalettismo, la campagne est «sexiste, pleine de mépris pour les femmes, violente et diffamatoire». Le président la section UDC à Wohlen, Jean-Pierre Gallati, se défend, et souhaite que ce soient les électeurs qui jugent la campagne. Pour lui, si la publicité est raciste, c'est aux électeurs de le dire.

Et d'après un autre membre de l'exécutif citoyen de l'UDC, Peter Tanner, la campagne ne veut que souligner les risques potentiels du multiculturalisme. 

Photo: capture d'écran du site ticinonline.

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 18/11/2010
Mis à jour le 18/11/2010 à 18h59