Monde

Poutine demande aux Russes de nommer son chiot

Slate.fr, mis à jour le 18.11.2010 à 15 h 05

«Vladimir Poutine a ramené un nouvel ami [de Bulgarie]», titre joyeusement le Komsomolskaïa Pravda ukrainien. Ce nouvel ami, ce n'est pas le Premier ministre bulgare –Boyko Borissov, avec qui Poutine vient de signer un accord sur le gazoduc South Stream–, mais une boule de poils au grands yeux tendres: un chiot de race Karakachan

«Le chien s'appelait Yorgo, ce qui nous semble un nom pas mal. Mais ce n'était pas assez bien pour Poutine», explique le site Gawker. Le Premier ministre russe a donc décidé de demander l'aide de toute la Russie pour trouver un nouveau nom au chiot. Sur son site officiel, les internautes peuvent envoyer leur proposition... à condition qu'ils acceptent de donner leur adresse précise et leur nom, prénom, profession. «C'est très étrange de demander ces informations pour un sujet aussi peu sérieux que le nom d'un chiot»s'étonne le site Polit.ru.

Peut-être que ce sujet est plus sérieux qu'il ne le semble. «Poutine adore montrer ses muscles et jouer à l'homme d'action [...], mais cette fois-ci, il a décidé de montrer un aspect plus doux [de sa personnalité]», analyse The Telegraph. C'est vrai que jusqu'à présent, Vladimir Poutine préférait tirer sur les tigres de Sibérie, galoper torse nu sur un cheval, pêcher de gros poissons ou encore effrayer un pauvre guépard (même si on l'avait aussi déjà vu caresser un bébé tigre, voir toutes ses photos animalières sur Buzzfeed) . Voir le Premier ministre russe faire des chatouilles à un petit chiot, ça contraste des dernières images qu'on avait du «macho» Poutine, souligne la BBC. Une bonne façon d'effacer sa réputation de «badass» et de faire oublier son bleu sur le visage.

D'ailleurs, à force de le voir s'afficher avec des animaux, la blogosphère russe se demande si Poutine ne les préféreraient pas aux humains. Que le Premier ministre russe ait soudainement trouvé bien pratique le processus démocratique –et ce pour un sujet aussi futile– suscite les ricanements des blogueurs russes. «On tabasse [le journaliste] Kashin, on tabasse [l'historien] Pikhalov, une jeune fille se jette sous le train à Moscou, la Russie est au milieu des pays sous-développés dans le classement sur la corruption... Mais regardez-moi ce chien, ça c'est un [beau] chien!», ironise-t-on sur le blog de Krispotuchik.

D'autres font appel à Dmitri Medvedev, comme Observer-i: «[Vous êtes] le supérieur immédiat de Poutine. Il doit répondre et être puni de sa négligence: il règle ses problèmes personnels sur Internet! [...] Quelles stratégies et quelles décisions importantes peut-il bien réussir à prendre pour moderniser [la Russie] s'il ne sait même pas choisir le nom de son chien!»

«Cependant, la plupart des internautes ont répondu avec humour à la proposition de Poutine», temporise GZT.ru. Certains en ont même profité pour tourner la situation politique de la Russie en dérision. «Quand les élections sur le nom du chiot seront terminées, l'opposition va annoncer qu'il y a eu "beaucoup d'irrégularités", elle va protester contre ces élections "anti-démocratiques", elle ne va pas reconnaître les résultats et appeler le chiot de Poutine différemment», prédit le blogueur Burmatoff.

En attendant, les internautes russes –mais aussi américains– rivalisent d'imagination pour trouver le nom du nouvel ami de Poutine. Parmi les suggestions, on trouve Medved (qui veut dire ours en russe), Shashlik (brochette)... ou encore KGB, Ivan le Terrible, Dj Vlad et des noms de journalistes russes tués, comme le propose le site Gawker.

Photo: Le premier ministre russe Poutine serre dans ses bras un berger bulgare après l'avoir reçu en cadeau de la part du Premier ministre de Bulgarie Boyko Borrisov, OLEG POPOV/REUTERS

A voir aussi: le Grand Format Aaah! Vlad!

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte