Monde

Un cas de choléra importé d'Haïti aux Etats-Unis

Slate.fr, mis à jour le 18.11.2010 à 11 h 02

Une floridienne qui a récemment rendu visite à sa famille en Haïti a attrapé le choléra, faisant d’elle la première personne à contracter la maladie sur le sol américain, rapporte le St. Petersburg Times. La femme a montré les premiers symptômes après être rentrée d’Haïti la semaine dernière, mais les responsables américains affirment que la probabilité pour qu’elle ait infecté d’autres personnes est faible.

Thomas Torok, un expert en choléra du bureau d’épidémiologie du département de la Santé de Floride, a déclaré:

«Nous ne nous attendons vraiment pas à une contagion soutenue venue d’Haïti en Floride ou dans d’autres régions du pays. Si le risque est si faible, c’est parce que notre système d’eau potable et nos installations sanitaires minimisent vraiment le risque pour la population.»

Des responsables de la santé publique de Floride enquêtent tout de même sur d’autres cas potentiels de choléra, mais se refusent à tout commentaire sur ceux-ci. Depuis que l’épidémie a commencé, plus de 1.110 personnes sont mortes et 18.382 ont été hospitalisées en Haïti, rapporte le Miami Herald. Lundi 15 novembre, des émeutes ont éclaté à travers le pays contre les casques bleus des Nations unies, qui sont tenus pour responsables de la propagation de la maladie par une partie de la population.

Le quotidien de Miami rapporte que l’autre cas de choléra importé, un ouvrier du bâtiment haïtien vivant dans l’est de la République Dominicaine qui avait récemment passé deux semaines à Port-au-Prince, est bien plus inquiétant à cause du peu d’accès à l’eau potable et aux installations sanitaires dans les zones rurales de ce pays frontalier d’Haïti. L’annonce du cas a d’ailleurs créé la panique dans le pays: les marchands de rue ont reçu l’interdiction de vendre de la nourriture, des jus et des vêtements usés sur les marchés frontaliers, et des matelas imbibés de d’eau de javel ont été placés aux points d’entrée dans le pays pour que les pieds des piétons et les pneus des voitures soient aseptisés.

Le ministre de la Santé dominicain, joint par le Miami Herald, a déclaré: «En plusieurs semaines d’épidémie, nous avons seulement un cas importé. Si nous restons vigilants, nous devrions réussir à n’avoir que des cas isolés.»

Voir aussi notre diaporama Grand Format sur l'épidémie de choléra en Haïti.

Photo: Une Haïtienne récupère des bouteilles d'eau de source près d'un hôpital à Saint Marc, le 22 octobre 2010. E. SAINT-FELIX / REUTERS 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte