Monde

Ooops! Des soldats nazis pour le 11-Novembre

Temps de lecture : 2 min

Ça partait pourtant d'une bonne intention. Pour le 11-Novembre, le club de football écossais Airdrie United FC a publié un programme spécial «Jour du Souvenir». En couverture, la photo de jeunes soldats dans un train au départ. Sauf que ces soldats ne sont pas écossais, encore moins australiens comme le pensait le club. Ce sont des soldats nazis de la Seconde Guerre mondiale.

C'est un supporter attentif qui a signalé l'erreur au club. Trop tard, des milliers d'exemplaires ont déjà été distribués et depuis, Airdrie United a les honneurs des tabloïds anglais, comme The Scottish Sun.

Mais ce ne serait qu'une «gaffe très embarrassante», selon le président du club, Jim Ballantyne, qui présente son mea culpa dans un communiqué sur le site d'Airdrie United. Rien qui ne révèle un manque de zèle de la part des footballeurs écossais pour le «Poppy Day» (littéralement, le «Jour des Coquelicots», symbole des vétérans de la Seconde Guerre mondiale). «En tant que club, nous nous impliquons énormément pour le "Jour du Souvenir" (...). Nous observons toujours une minute de silence et aussi, nous jouons [nos matchs] avec des couleurs spéciales, en portant le coquelicot.»

«Je suis dévasté par cette malheureuse erreur», déclare Jim Ballantyne. Citée dans The Daily Mail, l'association pour la mémoire des vétérans, Poppy Scotland –dont le logo était présent sur la photo des soldats nazis– a absous le gaffeur. «De façon évidente, le club voulait bien faire et aider la charité. Ils ont malheureusement utilisé la mauvaise photo, mais leurs sentiments étaient corrects.»

Photo: Lest we forget / Striatic via Flickr CC, License by

Slate.fr

Newsletters

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

Le Brésil reste le Brésil, même pendant les trois semaines séparant les deux tours de l'élection présidentielle. Mais cette fois, la tristesse a envahi les visages.

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

En mars 2015, sur un coup de tête, Norm Diamond s'est rendu à une première vente d'objets d'occasion chez un particulier. Au cours des quinze mois qui ont suivi, ce photographe a visité plusieurs centaines de ventes à Dallas (Texas), où il...

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Newsletters