Life

Une étude affirme qu'on peut prédire l'avenir

Slate.fr, mis à jour le 16.11.2010 à 11 h 08

La science-fiction et le fantastique sont-ils en train de se rapprocher de la science? Un très sérieux psychologue affirme l'existence de phénomènes «psi», catégorie parapyschologique qui englobe notamment la téléphatie, la clairvoyance, la précognition ou la prémonition, et la psychokinèse, dans une étude à paraître dans le Journal of Personality and Social Psychology (et déjà disponible ici, au format PDF).

D'après les expériences du docteur Daryl J. Bem, nous avons des capacités de précognition, la possibilité de prévoir des évènements futurs. Il a dans son étude utilisé des instruments classiques des expériences psychologiques qui mesurent la perception et la mémoire, mais en les inversant. Un test classique est de montrer à des participants un mot positif ou négatif avant de leur présenter une photographie; ils doivent ensuite dire si cette photographie correspond au mot qu'on leur a présenté auparavant. (Par exemple, une photo d'un panier de fruits peut être associé au mot «savoureux» ou «amer», celle d'un pit-bull à l'air pas commode à «amical» ou «menaçant»)

Le Dr. Bem a inversé le test: montrer d'abord une photo, puis leur demander de prédire quel mot serait présenté ensuite. Dans les deux cas, un ordinateur décidait de façon aléatoire du mot positif ou négatif présenté avant (dans le test classique) ou après (dans le test du Dr. Bem).

De la même manière, les participants devaient dans un autre test deviner où, sur un écran, une image érotique allait apparaître (l'endroit étant décidé de façon aléatoire –après la prédiction des participants– par un ordinateur).

Avec de la simple chance, les participants auraient dû avoir raison la moitié du temps. Mais ils ont prédit correctement 53% du temps. Pas une grande différence? Peut-être, mais cette différence est du même type que celles qui permettent de soutenir que l'aspirine empêche les crises cardiaques ou que le calcium aide à construire des os solides.

Pour The Big Think, c'est parce que le Dr. Bem a utilisé des tests connus du domaine de la psychologie, parce qu'il est considéré comme un sérieux professionnel par ses pairs et parce qu'il n'a pas cherché à spéculer sur ses résultats (il se contente de les donner, sans chercher à expliquer ce phénomène impossible d'après les théories psychophysiques), que sa recherche est si importante: c'est la première fois que l'idée de l'existence de phénomènes psi est si recevable.

Photo: Cerveau/Dierk Schaefer via Flickr License CC by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte