Monde

«Réfudier»: le mot de l'année est signé Sarah Palin

Temps de lecture : 2 min

En 2009, c’était «unfriend», l’action de se retirer de la liste d’amis de quelqu’un sur Facebook. En 2010, le mot de l’année, selon le prestigieux New Oxford American Dictionary, est «refudiate» («réfudier»), et il est signé d’une source haut placée: l'ancienne candidate républicaine à la vice-présidence des Etats-Unis Sarah Palin.

Le Los Angeles Times, qui rapporte l’infomation, rappelle que «ce mélange de "réfuter" et "répudier" que Palin avait inventé sur Twitter en juillet avait enflammé les réseaux sociaux, au point d’être repris dans des titres de journaux». Le tweet en question, adressé à ses 300.000 followers, était le suivant:

«A ceux qui soutiennent la mosquée de Ground Zero: est-ce que cette idée ne vous poignarde pas au coeur comme c’est notre cas au coeur de l’Amérique? Musulmans pacifiques, réfudiez svp.»

Dans un communiqué de presse, le New Oxford American Dictionary a justifié son choix par le fait que, par rapport à «réfuter» ou «répudier», «"réfudier" a plus ou moins son sens propre». La définition finale retenue par le dictionnaire est: «Verbe utilisé de manière décontractée dans le sens de rejeter: “elle leur a demander de réfudier la proposition de bâtir une mosquée” (origine: mélange de réfuter et répudier).»

Photo: le message publié par Sarah Palin sur Twitter en juillet (DR)

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Incendie à Notre-Dame, publication du rapport Mueller et confirmation du candidat de l'opposition à la tête de la mairie d'Istanbul... La semaine du 13 avril en images. 

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Aux États-Unis, plus de soixante professionnel·les de la santé ont été arrêté·es pour prescription illégale d'antidouleurs.

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Sarah Sanders a avoué avoir inventé de fausses informations sur le limogeage de l'ancien directeur du FBI, James Comey.

Newsletters