Life

Le «guide du pédophile» retiré d'Amazon

Slate.fr, mis à jour le 12.11.2010 à 10 h 19

Avant que le site spécialisé TechCrunch ne publie un article mercredi 10 novembre sur le livre électronique The Pedophile’s Guide to Love and Pleasure (Le guide du pédophile de l’amour et du plaisir) publié à compte d’auteur dans la librairie numérique Kindle d'Amazon, l’ouvrage occupait la 158.221e place dans le classement des livres les plus lus du site.

Après que TechCrunch en a parlé, le livre est monté en flèche jusqu’à la 146e place, «une hausse de 101.000% en moins d’un jour», note le site Gawker. Le livre avait même atteint la 65e place avant qu’Amazon ne le retire de son site, mais entre le début de la couverture médiatique et la réaction d’Amazon, le livre de Philip Greaves a eu le mérite de soulever une question importante: l’un des plus grands vendeurs d’ebooks du monde a-t-il un système pour filtrer ce qu’il vend? Amazon interdit le contenu qu’il considère «inapproprié» mais n’explique pas quels sont les critères.

La description du livre faite par l’auteur est la suivante:

«Ceci est ma tentative de rendre les situations pédophiles moins dangereuses pour ces jeunes qui s’y retrouvent confrontés en établissant certaines règles à suivre pour ces adultes. J’espère y arriver en faisant appel à ce qu'il y a de meilleur dans chaque pédophile, en espérant qu’en suivant ces conseils, on arrivera à moins de haine et à des peines moins lourdes s’ils se font attraper un jour.»

Contacté par l’AFP, Amazon ne s’est pas exprimé sur les raisons du retrait du livre, mais a publié le communiqué suivant:

«Nous pensons que de ne pas vendre un libre simplement parce que nous croyons, nous ou d'autres, que leur message est discutable revient à de la censure. Amazon ne soutient ni ne fait la promotion d'actes criminels ou d'actes de haine, mais nous soutenons le droit de tout individu à décider lui-même ce qu'il achète.»

S’il ne comporte pas de conseils particulièrement épouvantables, le livre a attiré plus de 800 commentaires scandalisés. Et selon Gawker, il y a de bonnes chances pour que cela ait été exactement le but recherché par l’auteur depuis le début: «Dans une certaine mesure je voulais que le livre atteigne ce genre de notoriété, a-t-il déclaré dans une interview à ABC News. Je voulais que cela afffecte les ventes.»

Photo: The Books Room / Photos8.com via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte