Life

Google augmente tous ses employés de 10%

Slate.fr, mis à jour le 10.11.2010 à 23 h 48

Google, qui figure déjà de manière quasi-systématique dans les classements des entreprises où il fait bon travailler, est sur le point d’améliorer encore le sort de ses employés en augmentant les salaires de 10%, rapporte le Wall Street Journal. L’augmentation concernera l’ensemble des 23.000 salariés du géant de l’Internet en janvier 2011.

But de l’opération: éviter la fuite des talents vers le rival Facebook, dont environ 10% des employés sont des anciens de Google, et d’autres entreprises de la Silicon Valley. Le patron de Google Eric Schmidt explique dans un email envoyé aux salariés:

«Nous voulons nous assurer que vous vous sentiez récompensés pour votre travail acharné. Nous voulons continuer à attirer les meilleures personnes chez Google.»

L’entreprise a même mis au point un algorithme pour prédire quels employés ont le plus de chances de déserter Google à partir des évaluations annuelles des salariés afin de prévenir l’usure. Les analystes financiers estiment que le transfert de richesse vers les salariés pourrait être compensé par une baisse des marges bénéficiaires, et reflète l’importance de réussir à garder les personnes les plus douées dans les entreprises en compétition sur Internet. Un porte-parole de Google a confirmé à l’AFP: «Nous pensons que des plans de rémunération concurrentiels sont importants pour l'avenir de l'entreprise».

«Google n’offre clairement pas les même perspectives en termes de participation que Facebook, estime un analyste de BGC Partners dans les colonnes du Wall Street Journal. Au cours des dernières années, plusieurs ingénieurs de Google ayant travaillé sur Chrome et Android sont passés chez Facebook».

Lars Rasmussen, cofondateur de Google Maps, expliquait ainsi le 1er novembre dans le  Sydney Morning Herald pourquoi il a démissionné après six années chez Google pour rejoindre Facebook, convaincu par Mark Zuckerberg en personne:

«J’ai l’impression que Facebook est l’une de ces entreprises qui n’arrive qu’une fois par décennie. Evidemment, ils ont déjà changé le monde, mais il semble qu’il y a encore tellement de choses à faire chez eux. […] Cela peut être vraiment difficile de travailler dans une société de la taille de Google.»

Le quotidien australien souligne que Facebook ne compte «que» 2.000 employés, contre 25.000 chez Google.

Photo: devant le siège de Google à Zurich. REUTERS/ Christian Hartmann

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte