Monde

Jim Morrison enfin gracié

Slate.fr, mis à jour le 10.12.2010 à 9 h 43

Après un mois d'attente, les fans de Jim Morrison peuvent finalement pousser un soupir de soulagement: le Lizard King a été blanchi, lit-on sur le Telegraph. Le gouverneur de Floride Charlie Christ a obtenu sans problème la validation de la grâce par le Comité de la clémence exécutive, qui s'est réuni  jeudi 9 décembre sur ce cas quelque peu particulier: une grâce à titre posthume.

Le chanteur charismatique du groupe de rock mythique de la fin des années 1960 The Doors avait été condamné pour avoir montré son pénis (accusation contestée par de nombreux témoins et qu'aucune photo ne prouve) et tenu des propos obscènes au cours d’un concert donné à Miami le 1er mars 1969, et qui est resté dans la légende du groupe.


The doors live inedit miami 69
envoyé par jimboetfred. - Regardez d'autres vidéos de musique.

Ce jour-là, Jim Morrison avait bu tout au long de la journée et était arrivé au concert en retard et dans un état d’ébriété avancé. Les autres membres du groupe ont indiqué au cours de nombreux interviews que Jim Morrison était clairement saoul lors de ce concert, et les enregistrements de la soirée laissent peu de doute sur ce point. Le chanteur a été poursuivi pour indécence, exhibitionnisme, outrage aux bonnes mœurs et ivresse publique, mais condamné pour seulement les deux premiers chefs d’inculpation. «Il avait été condamné en première instance à huit mois de prison mais avait fait appel de la sentence, avant de s'envoler pour Paris où il est mort en juillet 1971 à l'âge de 27 ans», rappelle l’AFP.  

Les fans des Doors réclamaient depuis des années que le nom de Morrison soit lavé, mais aucun des prédécesseurs de Crist au poste de gouverneur n’avait accédé à la demande. En 2007, le gouverneur Crist, qui a fréquenté les bancs de l’université d’Etat de Tallahassee comme le chanteur, avait déjà déclaré qu’il allait y penser, reconnaissant qu’«il y a des doutes sur la solidité de l’affaire».

Tout est bien qui finit bien? Pas vraiment. La pardon accordé à Morrison ne réjouit pas tout le monde. Pour Patricia Kennealy Morrison, la grâce de l'icône des Doors n'est qu'un stratagème politique. Citée par The Associated Press, qui l'avait interviewée avant l'officialisation de la grâce, la veuve du chanteur se dit insatisfaite par le pardon accordé: Jim Morrison ne serait pas non plus satisfait puisqu'il n'a, selon elle, jamais fait preuve d'exhibitionnisme au cours d'un concert. Pour Patricia Kennealy Morrison, il ne faut pas pardonner, mais effacer la condamnation.

Photo: Photo d'identité judiciaire de Jim Morrison prise le 20 septembre 1970n par le comté de Floride. 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte