France

Ces politiques qui ne comprennent pas Twitter

Slate.fr, mis à jour le 08.11.2010 à 11 h 32

Où trouve-t-on des hommes politiques «qui se prennent pour le Dalaï Lama», qui «sous-traitent discrétos», «qui ne savent pas compter jusqu’à 140», des «humoristes involontaires» ou des «touristes»? Sur Twitter, selon le blog L’Atelier Ted et eux, qui consacre une note à la «grande misère du Twitter des politiques». Au menu, quelques jugements vachards sur Roselyne Bachelot et ses zéro personnes suivies («Tweeter n’est bon ni pour la santé, ni pour les sports, apparemment»), Benoist Apparu («il évite soigneusement de parler de son activité de ministre, on se demande bien pourquoi») ou Nathalie Kosciusko-Morizet («55.745 qui la suivent! Ils sont bien récompensés: ça vaut accès direct à son planning...»). Et quelques rares satisfecit, en revanche, pour Lionel Tardy, Benoît Hamon ou Cécile Duflot.

Le blog a également consacré un billet à des «conseils aux politiques pour aller sur Twitter»: «La politique se fait aussi sur Twitter», «Apprenez à vous en servir vous-même!», «Publiez des choses intéressantes», «Triez dans votre réseau», «Ajoutez de la valeur», «Apprenez à compter», «Pratiquez, pratiquez...» et «N’allez pas sur Twitter pour tweeter».

Photo: le compte Twitter de Roselyne Bachelot (DR)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte