Culture

Le Kinect de Microsoft n'est pas «raciste»

Slate.fr, mis à jour le 08.11.2010 à 10 h 29

Le Kinect de Microsoft, ce dispositif de reconnaissance de voix et de mouvement pour la Xbox, aurait-il des difficultés à reconnaître les personnes à la peau foncée? C’est la question que posait la semaine dernière le site GameSpot, qui expliquait que deux de ses employés de couleur avaient éprouvé des difficultés avec le dispositif de reconnaissance faciale. Ce problème ne survenait pas systématiquement mais ne concernait que les employés à la peau foncée, «ceux à la peau plus claire étant systématiquement connectés dès le premier essai». Le site rappelait qu’un problème de ce type ne constituait pas une première, puisqu’il avait déjà été signalé dans le passé pour des webcams de Hewlett-Packard.

Microsoft, qui espère vendre 5 millions de Kinect d’ici à la fin de l’année, a dans un premier temps réagi en expliquant que l'outil «fonctionnera avec les gens de toutes les ethnies et apparences physiques», avant d’imputer le problème à de mauvais réglages de lumière de la part des utilisateurs. L’histoire a ensuite été très vite reprise par d’autres sites, comme PCWorld qui s’est interrogé: «Est-ce que le Kinect de Microsoft est raciste?». Un titre qui a surpris le quotidien économique The Wall Street Journal: «GameSpot n’avait pas affirmé avec certitude que le fait d’avoir la peau foncée était la cause du problème, et encore moins que le Kinect était raciste. D’ailleurs, les objets peuvent-ils être racistes?»

Le magazine américain de consommateurs ConsumerReports a fini par clore la polémique en faisant tester l’outil par des personnes à teintes de peau différentes et en reprenant les explications du groupe de Redmond: «En gros, le Kinect a reconnu les deux joueurs à des niveaux de lumière standard pour un salon la nuit, et a échoué quand les lumières ont été diminuées.» En conclusion, le site conseille à ses lecteurs de bien éclairer la pièce où ils jouent: «Croyez-nous, votre corps nous remerciera de vous avoir aidé à éviter des blessures involontaires.» Une conclusion reprise par Wired, qui a consacré un article au fonctionnement technique du Kinect.

Photo: le Kinect de Microsoft (DR)

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte