Monde

L'opération «fromage pour tous» ne passe pas en Irlande

Slate.fr, mis à jour le 07.11.2010 à 17 h 31

Le ministre de l’Agriculture irlandais a annoncé vendredi 5 novembre que 53 tonnes de cheddar irlandais frais allaient être achetés avec les fonds alloués par l’Union européenne pour être distribuées aux familles du pays. La décision est un «moyen important de contribuer au bien-être des citoyens les plus dépourvus» a-t-il déclaré.

Mais le geste n’a pas amusé les citoyens. Alors que le pays souffre d’une économie qui dégringole et que tout le monde s’attend à un plan d’austérité sévère, beaucoup estiment que le gouvernement, en fanfaronnant avec du fromage gratuit pour tous, fait preuve d’un manque de discernement assez extraordinaire, rapporte le Irish Times:

«Ont-ils perdu la raison? Personne n’a pensé que se targuer de distribuer un peu de fromage gratuit, même si l’intention est louable, pourrait paraître grossier face au tsunami financier qui pointe son nez? Les membres du gouvernement se sont-ils assis en silence, dépourvus d’idée, lors de leur réunion à Farmleigh en se demandant ce qu’ils pouvaient bien trouver pour réconforter une nation inquiète? […] Tout cela prêterait à sourire, si la situation n’était pas aussi grave.»

L’opposition n’a pas mis longtemps à critiquer vivement la mesure, à travers son porte-parole: «Les gens dans le besoin préfèreraient que l’attention du gouvernement soit concentrée sur la recherche d'une solution à la crise économique et créer des emplois plutôt que sur cette annonce ridicule.»

Le Guardian rappelle que des distributions de beurre ont déjà eu lieu en Irlande pour les nécessiteux, mais cette année les autorités ont estimé que le fromage serait plus facile à distribuer. Le fromage sera produit en Irlande, acheté par le gouvernement aux producteurs et distribué à travers des organisations caritatives.

Le quotidien britannique rapporte que l’opinion publique, qui se prépare déjà à une forte baisse des pensions de retraite, des salaires et des avantages sociaux, n’a pas apprécié la nouvelle mesure. La réaction d’un auditeur de la radio nationale résume l’état d’esprit dans le pays:

«Ce n’est pas le fromage qui inquiète les gens qui ont perdu leur emploi, mais plutôt comment ils vont expliquer à leurs enfants et petits-enfants que le père Noël n’a pas d’argent. Vont-ils leur dire qu’il a apporté du fromage à la place?»

Photo: Cheddar and figs, quinn.anya via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte