Monde

Les 10 pires épidémies de l'histoire

Slate.fr, mis à jour le 06.11.2010 à 11 h 23

L’épidémie de choléra qui frappe Haïti depuis plusieurs semaines, et qui semblait se stabiliser fin octobre, continue de gagner du terrain selon les dernières informations, et a déjà fait 442 victimes et 6742 hospitalisations. L'arrivée de la tempête tropicale Tomas fait craindre le pire, et pourrait disperser dans tout le pays des eaux contaminées par le choléra. Le site du magazine américain Time revient sur 10 grands fléaux qui ont dévasté des régions entières au cours de l’histoire.

La peste noire, qui a démarré sur les pourtours de la Mer Noire et qui s’est rapidement étendue en Europe et dans certaines régions d’Asie, a décapité plus de la moitié de la population européenne lors de son pic entre 1347 et 1351 selon certaines estimations. Le fléau est réapparu au cours des décennies suivantes, faisant un total d’environ 100 millions de victimes à travers le monde.

Autre peste meurtrière, celle dite de Justinien, du nom de l’empereur byzantin qui régnait à cette époque, épidémie qui s’est déclenché autour de l’an 540 et s’est répandue sur les pourtours de la Méditerranée, tuant notamment la moitié de la population de Constantinople. 50 ans après son apparition, elle avait fait entre 25 et 100 millions de victimes, et est considérée par certains historiens comme le point de départ du Moyen-âge. On retrouve également dans la liste la troisième et dernière grande épidémie de peste, qui a décimé la Chine au 19e siècle.

Plus proche de nous, la grippe espagnole de 1918-19 est considérée comme une des épidémies les plus meurtrières de l’histoire, causant une morte rapide et douloureuse et faisant plus de victimes que la Première guerre mondiale. Au total, un tiers de la population mondiale a été contaminée.

Parmi les autres fléaux les plus dévastateurs, l’épidémie de polio qui a tué 6.000 personnes aux Etats-Unis en 1916 (cinq ans avant que Franklin Roosevelt contracte la maladie), l’épidémie de variole qui a fait 20.000 morts en Inde dans les années 1970 ou encore celle du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), partie d’Asie et qui a fait du masque de chirurgien un accessoire commun à travers la planète, mais ne tuant finalement «que» 774 personnes.

Voir aussi notre diaporama Grand Format «Haïti, après le séisme, le choléra».

Photo: Une Haïtienne récupère des bouteilles d'eau de source près d'un hôpital à Saint Marc, le 22 octobre 2010. E. SAINT-FELIX / REUTERS

Une Haïtienne récupère des bouteilles d'eau de source près d'un hôpital à Saint Marc, le 22 octobre 2010. E. SAINT-FELIX / REUTERS
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte