Culture

1,5 million de dollars d'amende pour 24 MP3 piratés

Slate.fr, mis à jour le 05.11.2010 à 11 h 11

1,5 million de dollars, soit environ 1,05 million d’euros: c’est la somme qu’a été condamnée à payer aux ayants droit Jamie Thomas-Rasset, une mère de famille du Minnesota accusée d’avoir illégalement téléchargé 24 chansons sur Kazaa (de Green Day, Guns N' Roses et Aerosmith) en 2006. Un montant qui fait monter le coût d'une chanson à 62.500 dollars.

Ce dossier Capitol vs. Thomas, emblématique de la lutte des majors contre le téléchargement illégal aux Etats-Unis, en est déjà à son troisième jugement, au point que Wired expliquait cet été que l’affaire s’est transformée en «jour de la marmotte», en référence au film Un jour sans fin où Bill Murray revit indéfiniment la même journée. Le premier procès avait condamné Jamie Thomas-Rasset à 222.000 dollars d’amende et le second à 1,92 million de dollars d’amende, somme ensuite jugée «monstrueuse et choquante» par le juge d’appel.

Les avocats de la prévenue ont averti que «le combat continue» et comptent une nouvelle fois faire appel, tandis que les ayants droit, qui ont fait part de leur «gratitude» envers le jury, espèrent arriver à un compromis. Il y a quelques mois, ils avaient proposé le paiement de 25.000 dollars, ce que Rick Carnes, le président de la Songwriters Guild of America (l'équivalent américain de la Sacem), suggère à la condamnée d’accepter sur le Huffington Post:

«Acceptez le compromis et admettez que vous avez commis un délit. Je sais que beaucoup d’avocats opposés au droit d’auteur et de défenseurs de la culture gratuite vous disent que vous pouvez vous en sortir, mais ces types poursuivent leur propre intérêt. Ne vous sacrifiez pas pour leur cause. [...] Réduisez vos pertes, si ce n’est pour vous, pour le futur financier de vos enfants.»

Les jugements rendus en France pour téléchargement illégal n’ont jamais débouché sur des montants aussi astronomiques. Survenu à la même époque que l’affaire Thomas-Rasset, le dossier emblématique, celui de Anne-Sophie Lainnemé, une jeune institutrice qui avait fait la une de Télérama, avait débouché sur une condamnation à 1.200 euros d’amende et 2.225 euros de dommages et intérêts pour 1.647 titres téléchargés.

Photo: un clavier et une souris / Mecookie via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte