Culture

Une sculpture de Matisse adjugée 34,5 millions d'euros

Temps de lecture : 2 min

La célèbre maison de vente aux enchères new-yorkaise Christie’s a mis en vente 84 œuvres d’art impressionnistes et modernes mercredi 3 novembre, qui ont rapporté un total de 231,4 millions de dollars (162,4 millions d’euros). Cette vente réussie pourrait signifier une embellie sur le marché de l’art, qui a connu une période creuse pendant la récession américaine, souligne le Wall Street Journal.

Un collectionneur européen a dépensé la somme record de 28,6 millions de dollars pour une nature morte de Juan Gris de 1913, Violon et guitare, mais la plus grosse vente de la séance a été celle d’une statue en bronze d’Henri Matisse, pour laquelle un marchand d’art de New York a payé la somme de 48,8 millions de dollars (34,5 millions d’euros), dix millions de dollars de plus que son prix de vente estimé. Les enchères pour cette œuvre de 1m89 intitulée Nu de dos ont duré plus de dix minutes.

La Tribune de Genève rappelle que la sculpture «fait partie d’une série de quatre bas-reliefs. Le peintre a en effet traité plusieurs fois le même sujet, sa tendance étant, au fil des ans, à passer à une représentation toujours plus stylisée. Il s’agit ici de l’épuration la plus extrême».

La vente comportait aussi des œuvres majeures de Georges Seurat, dont une ébauche préparatoire à son chef d’œuvre Un dimanche à la Grande Jatte, qui s’est vendu à 2 millions de dollars, et un dessin au crayon d’une femme intitulé Une promenade, qui est partie pour 3,3 millions d’euros.

Le Wall Street Journal écrit que la vente comprenait des œuvres «facilement accessibles» qui mettaient l’accent sur des images de mères et d’enfants pour attirer «une base élargie d’acheteurs venant d’Asie». Mais le stratagème condescendant n’a pas marché, et beaucoup d’œuvres sont quand même restées invendues. Au total, les Américains ont acheté 45% des œuvres, contre 31% pour les Européens et 6% pour les Asiatiques.

La vente de Christie’s «survient le lendemain d'une autre vente record, par la maison d'enchères concurrente Sotheby's où un tableau d'Amedeo Modigliani, Nu assis sur un divan (La Belle Romaine), avait été adjugé 68,9 millions de dollars, établissant un record mondial pour l'artiste italien», rapporte Le Parisien.

Photo: Enchères par téléphone chez Christie's à New York en 2006, REUTERS/Mike Segar

Slate.fr

Newsletters

Et Adolf devint Hitler

Et Adolf devint Hitler

Sa nouvelle biographie est un éclairage bref et précis sur la vie du dictateur et une entrée pour comprendre la construction de sa pensée.

En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire

En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire

Tueur de braconniers, maquisard du Front de libération des animaux ou Jeanne d’Arc de la défense de l’environnement: des écolos énervés surgissent dans les romans.

Le Moyen Âge aussi avait son Jeff Bezos

Le Moyen Âge aussi avait son Jeff Bezos

Pratiques commerciales douteuses, exploitation de salariés précaires... Déjà au XIIIe siècle, les grands patrons profiteurs étaient sans scrupules.

Newsletters