Monde

Un ancien d'al-Qaida a permis de déjouer les attentats américains

Slate.fr, mis à jour le 02.11.2010 à 11 h 56

C'est un ancien membre d'al-Qaida qui a fourni les renseignements permettant de déjouer la tentative d'attentat aux colis piégés contre les Etats-Unis, ont annoncé des responsables britanniques (les deux bombes ont été interceptées en Angleterre et à Dubai).

La BBC rapporte que Jabir al-Fayfi, un  cadre saoudien d'al-Qaida au Yémen et ancien prisonnier de Guantanamo, s'est rendu aux autorités d'Arabie Saoudite mi-octobre. Il avait été fait prisonnier par les Américains en Afghanistan après le renversement des talibans en 2001, explique l'Associated Press, puis détenu à Guantanamo jusqu'à fin décembre 2006.

Remis aux autorités saoudiennes début 2007, il a suivi en Arabie Saoudite un programme de réhabilitation, avant de prendre la fuite pour le Yémen et la branche d'al-Qaida du pays. Il a finalement contacté le gouvernement saoudien pour se rendre, et les autorités ont envoyé un avion privé dans la capitale de Sanaa pour aller le chercher. L'Associated Press rapporte que des responsables des services de sécurité yéménites estiment que Jabir-alFayfi pourrait être un agent double, mais les autorités saoudiennes n'ont fait aucun commentaire.

Ses informations ont permis à l'Arabie Saoudite d'alerter les Etats-Unis sur la tentative d'attentat de vendredi 29 octobre. D'après les autorités du Yémen, 14 personnes suspectées d'être membres de l'organisation terroriste se sont rendues, dont cinq cadres. Le principal suspect des Américains est Ibrahim Hasan al-Asiri, un Saoudien déjà soupçonné d'avoir mis au point la tentative d'attentat du 25 décembre 2009, lorsqu'un terroriste avait tenté de se faire exploser lors d'un vol entre Amsterdam et Detroit.

Les colis du Yemen étaient destinés à des synagogues à Chicago, dans l'Illinois. Les deux bombes étaient dissimulées dans des cartouches d'encre d'imprimante et contenaient l'explosif PETN (Tétranitrate de pentaérythritol), le même explosif utilisé pour la tentative du 25 décembre 2009, mais dans des quantités beaucoup plus importantes: la bombe de 2009 pesait 2,84 ounces (80 grammes), alors que les deux colis contenaient respectivement 15,11 ounces (428 grammes) et 10,58 ounces (300 grammes) de PETN.

Photo: Jabir al-Fayfi via Wikimedia

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte