Sports

13% de foot dans Telefoot

Temps de lecture : 2 min

L'impression générale est que la part du foot ne cesse de reculer dans les émissions de foot, pour des questions de droits. Les Cahiers du football ont voulu vérifier cette intuition et ont calculé la part d'images de football dans les principales émissions, Téléfoot, le Canal Football Club et Jour de foot (avec un comparatif avec 2003). Les publicités sont comptées dans le graphique, mais pas celles qui viennent avant et après l'émission.

Dans Telefoot, la part de foot n'est plus que de 13%. L'explication est simple: l'émission a perdu les droits télévisés de la Ligue 1 qui était pendant de longues années son fond de commerce. Le Canal Football Club de Canal+ n'a pas cette excuse puisque c'est cette émission du dimanche soir qui a récupéré les droits de la Ligue 1 perdu par TF1. Pourtant, la part des images de foot est ridicule, à seulement 36%.

Seul Jour de foot continue à remplir sa mission de montrer les matchs de Ligue 1 avec une part de temps de jeu qui est passée de 64% en 2003 à 76% en 2010, au prix d'un moindre bla-bla.

Les Cahiers du football invite les chaînes à réfléchir à ces chiffres:

«Sans pousser plus loin une démarche qui mériterait d'être menée de façon plus systématique et plus détaillée, on peut inviter les uns et les autres à s'interroger sur les éléments de mise en scène télévisuelle qui tendent à prendre le pas sur le "football en action", avec pour conséquence de reléguer progressivement celui-ci au second plan.»

Photo: Yoann Gourcuff en 2009. REUTERS/Olivier Pon. Illustration: capture d'écran Cahiers du football

Slate.fr

Newsletters

Ce qu'il faut avoir en tête quand vous choisissez les activités extra-scolaires de vos enfants

Ce qu'il faut avoir en tête quand vous choisissez les activités extra-scolaires de vos enfants

Foot, natation, danse ou musique?

Supporter le Toulouse Football Club, ce drôle de sacerdoce

Supporter le Toulouse Football Club, ce drôle de sacerdoce

Alors que le club occitan joue son maintien en Ligue 1, un dernier carré de supporters tente de résister aux résultats décevants.

Les journalistes fadas de l’OM, déchirés entre passion et déontologie

Les journalistes fadas de l’OM, déchirés entre passion et déontologie

Les soirs de victoire, l’Olympique de Marseille, qui dispute ce mercredi 16 mai la finale de la Ligue Europa, met le feu à toute une ville. Mais pour les journalistes, souvent fans de l'équipe phocéenne, certaines limites professionnelles s'imposent.

Newsletters