France

Comment les journalistes peuvent protéger leurs sources

Slate.fr, mis à jour le 28.10.2010 à 19 h 19

Après que deux journalistes du Monde et du Point travaillant sur l'affaire Woerth-Bettencourt se sont fait cambrioler leurs ordinateurs, Mediapart a annoncé mercredi 27 octobre s'être fait voler deux ordinateurs portable, un disque dur externe et deux CD-Roms comprenant les enregistrements du majordome de Liliane Bettencourt.

Ces cambriolages étranges posent la question de la protection des sources des journalistes. Si leurs ordinateurs se font subtiliser, le risque est grand que leurs sources soient découvertes. Selon Jean-Marc Manach, journaliste blogueur au Monde.fr spécialisé dans la sécurité informatique, les journalistes ont le devoir de crypter au maximum les données de leurs enquêtes:

«Je ne sais si ces journalistes avaient appris à protéger leurs télécommunications, et donc leurs sources. Un devoir, pour les journalistes, visiblement plutôt malmené, et ce malgré l’adoption d’une loi relative à la protection du secret des sources des journalistes en janvier 2010. Il n’est pourtant pas forcément très compliqué de se protéger.»

Et Jean-Marc Manach d'expliquer par le menu comment les journalistes peuvent simplement se protéger. Des conseils aussi valables pour les non-journalistes d'ailleurs. Exemple avec cette astuce pour faire transiter des documents via une simple boîte Gmail:

«Si vous avez la possibilité de rencontrer physiquement votre interlocuteur: créez-vous une boîte aux lettres Gmail (dont l’accès est sécurisé, le fameux “s” de “https“) dont vous partagez les codes d’accès (d’où l’importance de se rencontrer physiquement, pour ne pas qu’ils transitent en clair sur les réseaux), et écrivez-vous… sans envoyer les messages, mais en les laissant dans le dossier brouillon.»

Illustration: iit.edu

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte