Monde

Wikileaks: la pire agence de renseignement du peuple?

Temps de lecture : 2 min

Wikileaks, la pire agence de renseignement du peuple. C'est le titre, éloquent, d'un article de rue89 sur Wikileaks, le site de ressource et d'analyse politique et sociétale qui a publié, le 22 octobre, 400.000 documents sur la guerre en Irak. Depuis un moment, le site est au centre des débats: avenir du journalisme d'investigation ou machine à scandales?

L'article de rue89, écrit par Antonin Grégoire, qui prépare une thèse sur le terrorisme religieux, tranche pour la deuxième hypothèse:

«WikiLeaks voulait être le service secret du peuple, Assange en a fait un fantasme raté de ceux qu'il prétendait combattre

Que reproche-t-on, exactement, à Wikileaks, dont on avait pourtant dit qu'il révèlait la vraie guerre?

Tout d'abord, sa clarté. A part les journaux «élus», choisis pour la révélation (Le Monde, The Guardian, The New York Times, Der Spiegel et Al Jazeera), le public a le droit de consulter en ligne des documents «incompréhensibles» (des textes à trou, sans nom ni date).

Ensuite, son incohérence. «Pourquoi WikiLeaks, enfant chéri, né de la culture internet, a-t-il choisi uniquement des médias papier ou télé pour donner ses documents?», se demande Antonin Grégoire. Incohérence de forme donc, mais aussi de fond. Antonin Grégoire cite Owni (le seul média web à avoir participé à l'aventure), qui est d'après lui «le seul à poser la question qui fâche»: «Pourquoi, quand on tape Blackwater, l'une des compagnie de sécurité privée les plus controversées, il s'affiche “no results found ”?» Une question à laquelle s'empresse de répondre, non sans ironie, l'auteur de l'article: «Parce qu'il faut protéger les éventuelles victimes d'éventuelles représailles nous dit-on. Et par ce très juste argument, WikiLeaks redécouvre, comme par magie, l'une des vertus du secret en temps de guerre, et s'y soumet docilement

La liste des critiques adressées par Antonin Grégoire à Wikileaks est encore longue, et consultable sur le site de Rue89.

Photo: Julian Assange at New Media Days 09 in Copenhagen, New Media Days via Wikimedia.

Slate.fr

Newsletters

Il a fallu 10 minutes à un enfant de 11 ans pour pirater les résultats d’une élection américaine

Il a fallu 10 minutes à un enfant de 11 ans pour pirater les résultats d’une élection américaine

Et si, finalement, rien ne valait le bon vieux bulletin de vote en papier?

Un tour du monde par Locarno

Un tour du monde par Locarno

Du 1er au 11 août, la 71e édition de la manifestation tessinoise a rappelé l'importance des enjeux liés aux grands festivals de cinéma, et offert un panorama stimulant et diversifié, avec vues sur les horreurs contemporaines.

La Turquie détonateur d’une nouvelle crise financière?

La Turquie détonateur d’une nouvelle crise financière?

Le ton monte entre Washington et Ankara. Au risque de perturber fortement et durablement l'économie mondiale.

Newsletters