Monde

Les punaises envahissent New York et les touristes fuient

Temps de lecture : 2 min

Les punaises de lit ont commencé leur invasion pendant l'été. Patiemment, elles ont conquis la ville aux mille gratte-ciels lit par lit, appartement par appartement, quartier par quartier... au point que les New-Yorkais ne sont plus que des «buffets pour punaises de lit», selon le New York Magazine.

Et il y a de quoi s'inquiéter. Non seulement ces insectes «sortent la nuit pour s'abreuver du sang des humains endormis [ce qui provoque une brève douleur]» et sont «insaisissables et presque impossibles à tuer», selon le Kansas State Collegian, mais en plus ils provoquent des dommages «physiques et psychologiques». Résultat, les touristes préfèrent annuler leur voyage à New York plutôt que de risquer de se faire piquer par les punaises des lits, qu'on trouve souvent dans les hôtels.

C'est le cas de Patty Majerik, dont le témoignage a été recueilli par l'Associated Press. Au lieu de venir à New York, afin de faire du shopping et de voir un spectacle à Broadway avec ses enfants, comme chaque année, elle risque de tout annuler: «Nous sommes quatre à prendre le train, des taxis, on va aller de magasin en magasin, et [les punaises de lit] pourraient être dans chacun de ces endroits? Je déteste devoir dire ça, mais je doute que nous allons venir cette fois-ci.»

La première victime des punaises, c'est donc l'industrie du tourisme, qui pèse environ 30 milliards de dollars. Pour le maire de New York, Mike Bloomberg, ces insectes mettent en danger l'image de la ville, car ils effraient les touristes. Le site de guide pour voyageurs et de recherches sur les voyages, Trip Advisor, note qu'en un an, les messages d'internautes faisant référence à des punaises de lit présentes dans des hôtels ont augmenté de 11%. Un site, Bed Bug Registry, propose même aux victimes des redoutables insectes d'enregistrer le lieu de l'agression, par un petit point rouge, sur une carte interactive. Sans surprise, la région de New York s'affiche en rouge.

Même hausse effrayante du côté de l'administration Bloomberg qui a enregistré 11.000 plaintes en 2009 –en 2004, on n'en comptait que 537. Et histoire d'angoisser encore plus celui qui, malgré tout, voudrait venir se rendre à New York, le site Bad Bed Bugs estime que les piqûres sont 5.000 fois plus nombreuses que les plaintes déposées.

Jusqu'à présent, seule New York semble concernée par l'invasion des punaises de lit. Mais, comme le note la BBC, «avec des experts qui craignent une pandémie mondiale [de punaises de lit], y a-t-il quelqu'un qui puisse fermer l'oeil?»

Photo: BedBug002 par Jiří Humpolíček sur Commons Wikimédia, License by

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters