Culture

La sitcomologie, la science des séries AB

Slate.fr, mis à jour le 25.10.2010 à 11 h 28

Les sciences sociales sont en perpétuel renouvellement. LesInrocks.com nous apprennent ainsi la naissance d'une nouvelle science, la sitcomologie, dont les précurseurs sont réunis sur un blog dédié. L'occasion d'observer à la loupe quelques-uns des grands chef d'oeuvres télévisuels des années 1990: Les Filles d'à côté, Hélène et les garçons, Le Miel et les Abeilles, Premiers baisers.

Les articles sont longs, encyclopédiques et n'hésitent pas à prendre parti avec vigueur, comme la dernière tribune publiée: «Pour une réhabilitation de Virginie Desarnauts», actrice de Premiers baisers et des Années Fac.

Comme l'explique Les Inrocks, l'esthétique du blog est volontairement cheap. Une obligation en regard du modèle: «Parce qu'à force d'avoir regardé Premiers baisers on a eu des problèmes oculaires irrémédiables, donc les couleurs, c'est fini», explique Alexis Houël, 25 ans, principal auteur du blog.
On l'aura compris, tout ça est une vaste rigolade, destinée avant tout à placer ce genre de phrases: «Salut les musclés n'était pas une série destinée à une quelconque épistémologie de la philosophie post-moderniste.» Alexis Houël relève d'ailleurs une certaine fracture dans la sitcomologie:
«On voit quand même ces séries comme des nanars et on est conscients de leur nullité intrinsèque [à la différence des sites de fans] plutôt fréquentés par des mères de familles dépressives.»
Les sites de fans de Plus Belle La Vie apprécieront. 
 

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte