Monde

Michelle Obama, reine de la mode et de son marché financier

Temps de lecture : 2 min

Michelle Obama est bonne pour les affaires, explique un professeur de la très sérieuse école de business de l'université NYU. Il s'est penché sur l'impact de la First Lady sur les résultats financiers des créateurs chez qui elle s'habille: Michelle Obama a créé 2,7 milliards de dollars (environ 2 milliards d'euros) en «retour sur investissement anormal cumulé», c'est-à-dire des gains qui ne peuvent être attribués aux variations normales du marché, pour les entreprises de textiles dont elle a porté les vêtements lors d'apparitions publiques entre novembre 2008 et décembre 2009.

Quand une star s'habille dans une certaine marque, la valeur de celle-ci augmente de 0,5% en moyenne. Quand c'est Michelle Obama, le gain monte à 2,3%. Toute son étude est résumée dans une infographie très explicative, où l'on apprend notamment que notre première dame Carla Bruni-Sarkozy n'a pas le même effet sur les cours des entreprises textiles. D'après le professeur de finances, c'est parce que la Française s'habille surtout en Dior, une marque de haute-couture inatteignable pour la plupart des consommateurs.

Michelle Obama, au contraire, mélange haute-couture et prêt-à-porter, ce qui augmente le nombre d'acheteurs de ces marques de prêt-à-porter:

«Même s'ils n'achètent pas ce qu'elle porte, ils repartent souvent avec quelque chose d'autre.»

Pour le professeur, trois facteurs expliquent l'effet Michelle Obama:

  • 1) C'est la première dame, et les premières dames américaines influencent la mode depuis des siècles. En plus, le public lui accorde plus d'importance qu'à une célébrité parce qu'il est sûr qu'elle n'a pas été payée par les marques pour les porter.
  • 2) Son intérêt et sa connaissance de la mode sont perçues comme authentiques.
  • 3) La technologie, et le nombre croissant de sites internet qui non seulement détaillent ce qu'elle porte à chaque apparition publique, mais en plus permettent au consommateur d'acheter ces vêtements en un clic.

Photo: Michelle Obama lors de l'inauguration, habillée en Isabel Toledo, Jimmy Choo et J-Crew, via Wikimedia Commons


Slate.fr

Newsletters

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

Le site de partage de vidéos est l'un des outils de radicalisation les plus puissants.

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Les deux camps avaient tort.

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

Les propriétaires des quartiers chics londoniens ne veulent plus des extensions souterraines démesurées des résidences de leur voisinage.

Newsletters