Monde

La réforme des retraites vue d’Italie

Temps de lecture : 2 min

Au-delà des Alpes, le réforme des retraites française fait parler d’elle. Depuis début septembre, les principaux quotidiens italiens parlent régulièrement de ces cortèges et grèves qui secouent la France entière. Il Sole 24 ore, par exemple, s'y penchait au début du mouvement, dressant un parallèle entre la situation française et celle des autres pays européens.

«En moyenne les hommes français partent à la retraite à 58,7 ans, et les femmes à 59,5. Il s'agit d'un minimum européen: même en dessous de l’Italie, où les gens partent pourtant relativement tôt. La réforme des retraites veut remettre la France au pas avec les autres pays», lit-on sur le quotidien économique.

Et comme le mouvement de contestation ne paraît pas s’essoufler, commentaires et analyses fleurissent dans la presse italienne.
«Le scénario évoqué est celui de 2006, quand c’est la place publique qui a gagné: le CPE, voulu par Villepin et approuvé, et ensuite déclaré non applicable par le président Chirac. Le tour de force de Sarkozy devient toujours plus dangereux, ce ne sont plus seulement les retraites qui sont en jeu», écrit le correspondant à Paris du Corriere della Sera.

Cette idée d’un mécontentement qui dépasse le simple cadre de la réforme des retraites semble avoir un certain succès. On retrouve cette hypothèse dans Il sole 24 Ore, pour lequel «la contestation pourrait prendre une autre tournure. D'une protestation ciblée sur la réforme des retraites, à l’expression d’un malaise plus général. Pour la crise, le chômage, la chute du pouvoir d’achat, la peur de l’avenir. Et avec une cible bien précise: le président et le gouvernement».

Photo: A stack of newspapers, DRB62 via Flickr CC License by

Newsletters

La récession est-elle si grave?

La récession est-elle si grave?

Alors que les perspectives économiques n'ont jamais paru aussi sombres, une part des économistes restent optimistes.

La jeunesse thaïlandaise brave la loi et ose critiquer son roi

La jeunesse thaïlandaise brave la loi et ose critiquer son roi

Des manifestations étudiantes remettant en question la monarchie agitent le pays d'Asie du Sud-Est depuis plusieurs semaines.

«Pourquoi doit-on deviner qui veut nous tuer à chaque fois?»

«Pourquoi doit-on deviner qui veut nous tuer à chaque fois?»

Le jour où le port de Beyrouth a été soufflé, raconté par les habitants de la capitale du Liban. Témoignage d'Anthony Semaan, 34 ans, libanais, quartier de Gemmayzeh.

Newsletters