Monde

Le secret des républicains: l'argent

Slate.fr, mis à jour le 18.10.2010 à 11 h 28

Au départ, tout le monde s’attendait à ce que les démocrates américains se fassent sortir de Washington au cours des élections de mi-mandat en novembre, où les membres du Sénat et de la Chambre des représentants (les deux chambres du congrès) sont élus. Puis, certains démocrates ont commencé à trouver des raisons d’espérer en insistant sur le fait que les élections n’allaient pas être si catastrophiques que cela. Aujourd’hui, à moins de deux semaines du scrutin, c’est retour à la case départ. Les républicains semblent plus forts que jamais, et il y a une explication à cela: l’argent.

Les candidats républicains pour la Chambre des représentants ont récolté 104 millions de dollars (75 millions d’euros) de juillet à septembre, contre 89 millions pour les démocrates. Le Washington Post explique que pour les sièges les plus importants du sénat, les républicains ont récolté 60 millions de dollars, contre 40 millions pour les démocrates, des chiffres qui «illustrent un virage dans les financements pour les candidats républicains au congrès, qui étaient inférieurs de 3 millions de dollars à ceux des démocrates au trimestre précédent». Plus important, ce sont souvent les challengers républicains qui collectent plus de fonds que les élus démocrates sortants, ce qui rend le scénario d’une majorité républicaine encore plus probable.

Les démocrates craignent un «assaut»

Le site Politico souligne lui aussi qu’au moins 40 démocrates du congrès ont levé moins de fonds que leur opposant républicain, «la dernière indication en date que l’argent est du côté des républicains». Tout cet argent permet aux républicains d’élargir leurs horizons, et de mettre les démocrates sur la défensive: ces derniers doivent «abandonner» les élus sortants qui semblent avoir peu de chances de rester en poste pour se concentrer sur ceux qui ont les meilleures chances.

«Certains démocrates craignent un assaut au cours duquel le parti pourrait perdre 50 sièges à la Chambre des représentants, avec la possibilité d’une majorité républicaine au sénat qui reste réelle. Le dernier raz-de-marée électoral d’une telle ampleur a eu lieu en 1994, quand les républicains avaient gagné 54 sièges à la Chambre des représentants et huit au sénat. A l’époque, on avait parlé d’une ‘révolution républicaine’» écrit le Los Angeles Times, qui cite le scénario le plus plausible où les républicains gagneraient «autour des 39 sièges dont ils ont besoin pour contrôler la chambre des représentants, mais pas les 10 nécessaires pour gagner le sénat».

Comme le souligne Politico, les majorités dans chacune des deux chambres du congrès seront quoiqu’il arrive très minces, ce qui signifie que «la performance financière de chaque candidat compte». Cas particulièrement frappant, celui de la candidate du Tea Party Sharron Angle, qui a récolté la somme astronomique de 14 millions de dollars, soit 10 millions de plus que son opposant Harry Reid. Encore plus étonnant est combien elle a réussi à dépenser pour sa campagne: 12,1 millions de dollars en trois mois.

Photo: Money!, Tracy O via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte