France

Condamnée pour avoir arraché le niqab d'une femme

Temps de lecture : 2 min

«Pour moi, le port du voile est une agression. On ne porte pas le niqab dans mon pays», se justifie Marlène, 63 ans. Cette prof d'anglais à la retraite a été condamnée à 2 mois de prison avec sursis et à une amende de 750 euros pour avoir agressée une femme voilée, explique 20minutes.fr.

Tout commence dans les rues du XVe arrondissement parisien, où l'ancienne professeur croise deux filles qui portent le niqab. «Irritée» par le voile, et ne réalisant pas que les deux femmes sont étrangères, Marlène Ruby saisit et tire le voile d'une des deux touristes. Elle veut qu'elles l'enlèvent. Quelques minutes plus tard, Marlène s'aperçoit que la femme qu'elle a interloquée a remis son voile.

«Je lui ai arraché son niqab et j’ai crié. J’ai voulu faire un petit scandale, raconte Marlène au Parisien. Je trouve inadmissible que l’on porte le niqab dans le pays des droits de l’homme. C’est une muselière, il ne manque plus que la laisse, c’est la négation de la femme. J’ai enseigné de longues années au Maroc et en Arabie saoudite. Dans ce dernier pays, j’ai vu comment on traitait ces femmes qui marchent intégralement voilées 3 mètres derrière leur mari. Voir un niqab dans le XVe, ça m’a choquée, j’ai pris ça pour de la provocation

Mais si elle admet avoir arraché le voile, Marlène Ruby nie avoir frappé et mordu la touriste, Shaika, originaire des Emirats Arabes unis, qui déclare avoir été tellement traumatisée qu'elle n'a plus remis pied en France depuis. L'avocat de Shaika déclare qu'elle a été victime d'une atteinte à la liberté religieuse.

La substitut du procureur, Anne de Fontette, explique que le comportement de Marlène Ruby est intolérable. «Vivre ensemble, ça suppose l'acceptation tout simplement de l'autre, quelle que soit la façon dont il est vêtu», déclare la magistrate.

Au moment de l'agression, en février, le port du niqab était encore autorisé en France, donc les gestes de Marlène Ruby sont répréhensibles même aujourd'hui, un mois après le vote, en septembre, de l'interdiction du port du voile intégral en France. La loi entrera en vigueur en printemps 2011.

Photo: John Alcorn, illustrator, daisybush via Flickr CC License By

Slate.fr

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters