Life

La lumière, la nuit, rend obèse

Slate.fr, mis à jour le 13.10.2010 à 18 h 07

On savait déjà que le sport n'empêchait pas l'obésité, on apprend aujourd'hui qu'un facteur étonnant pourrait influer sur le poids: la lumière, et plus particulièrement la lumière la nuit. Des chercheurs de l'université d'Ohio ont ainsi trouvé qu'en huit semaines, des souris exposées à une lumière tamisée la nuit gagnaient 50% de plus de poids que des souris avec des cycles jour/nuit standards.

Comme l'explique la directrice de l'étude:

«Bien qu'il n'y avait aucune différence dans les niveaux d'activité ou de consommation d'aliments quotidienne, les souris qui vivaient avec de la lumière la nuit grossissaient plus que les autres.»

Les souris exposées à la lumière n'étaient ni moins actives ni plus gourmandes que les autres, mais elles mangeaient à des moments anormaux. Pour preuve, des souris illuminées la nuit mais sans accès à la nourriture hors des moments de repas habituels n'ont pas pris plus de poids que les souris qui dormaient sans lumière.

Normalement, les souris sont des êtres nocturnes et mangent donc plus la nuit. Mais les souris illuminées la nuit mangent 55% de leur nourriture pendant la journée, contre 36% pour les souris aux cycles jour/nuit standards:

«Quand nous avons restreint leurs prises alimentaires aux moments où elles mangent normalement, nous n'avons pas vu de gain de poids. Ceci ajoute une preuve de plus à la théorie que le moment où nous mangeons est un aspect critique de la prise de poids.»

En ne mangeant pas aux heures de repas normales, les souris empêchent le processus de métabolisme de la nourriture de fonctionner correctement, d'où la prise de poids. Si ces résultats se vérifient chez les humains, ils identifieraient les encas nocturnes comme un facteur de risque pour l'obésité, estiment les chercheurs.

«La lumière la nuit est un facteur environnemental qui pourrait être en train de contribuer à l'épidémie d'obésité d'une façon que les gens n'imaginent pas.»

Par exemple, des études ont montré que regarder la télévision ou utiliser un ordinateur pendant trop longtemps est un facteur d'obésité, mais l'ont associé jusque-là au manque d'activité physique. Mais cette nouvelle découverte permet de penser que la prise de poids vient peut-être du fait que ces personnes mangent du coup à de mauvais moments.

Photo: Tokyo la nuit / *yasuhiro via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte