Monde

Né à plus de 20 ans

Slate.fr, mis à jour le 13.10.2010 à 12 h 02

En mai 2010, un petit garçon est né en bonne santé. Une information somme toute banale, si ce n'est qu'il est issu d'un embryon congelé... vieux de vingt ans.

«Âgée de 42 ans, [sa] mère, qui vit aux Etats-Unis, a connu dix années de FIV mais était incapable de concevoir», explique le Daily Mail. Interrogé par le journal britannique, son docteur ajoute: «C'était une patiente très déterminée

Il y a un an, la mère du petit garçon s'est faite implanter plusieurs embryons. Un seul a survécu. Comme les autres, ce dernier a été créé par un couple en 1990 qui avait réussi à procréer grâce à la fécondation in vitro. Ce couple avait décidé de donner «à l'adoption» les quatre embryons qui restaient. Résultat, écrit le Daily Mail, «biologiquement, ce bébé est le frère de l'enfant de ce couple (…), même s'ils sont nés à 20 ans d'écart».

Cette annonce intervient alors que Robert Edwards a reçu le Nobel de Médecine 2010 pour avoir mis au point la méthode de la fécondation in vitro. Les questions éthiques qu'entraîne cette naissance sont à la hauteur de l'événément. «Les embryons congelés sont en quelque sorte une nouvelle frontière éthique dans la FIV – chose qu'on n'avait pas connu depuis 1978, quand le prix Nobel de médecine, Robert Edwards et son collègue Patrick Steptoe ont annoncé la naissance de Louise Brown, le premier bébé-éprouvette au monde», prévient Popsci. Le site spécialisé en sciences et technologies donne des exemples de situations simples mais qui n'ont pas encore de réponse éthique. Il y a d'abord des couples divorcés qui se battent pour un embryon congelé mais aussi des parents qui récupèrent ce dernier alors qu'ils n'ont déjà plus l'âge de se reproduire. Cette dernière situation était impossible en Grande-Bretagne jusqu'à l'année dernière, rappelle le Daily Mail: «Les embryons congelés des femmes stériles pouvaient seulement être gardés pendant cinq ans avant d'être détruits. Mais il y a un an, la limite a été doublée.»

En tout cas, la naissance du petit garçon est un record pour la science, comme l'explique un article paru dans la revue Fertility and Sterility. Le dernier grand succès scientifique dans le domaine de la fertilité était l'accouchement réussi d'un embryon congelé âgé de treize ans.

Photo: Bebe.jpg sur Wikipedia.org, License by

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte