France

En visite au Vatican, Sarkozy veut réguler Internet

Temps de lecture : 2 min

En visite à Rome, Nicolas Sarkozy a affirmé sa volonté de réguler Internet, «un impératif moral». LaCroix.fr publie son discours prononcé à la Villa Bonaparte, l'ambassade de France au Saint-Siège, après une rencontre avec Benoît XVI.

Le Président a listé les mesures à prendre pour sortir de l'enchaînement «de crises économiques et financières en crises écologiques, de crises identitaires en crises sociales et politiques», sans quoi «nous courons au désastre si nous ne faisons rien».

Et surprise, au milieu des mesures de régulation économique («réguler la finance», «conditionner la liberté du commerce [...] au refus du dumping monétaire», «stabiliser les marchés de matières premières»), Nicolas Sarkozy propose de «réguler internet pour en corriger les excès et les dérives qui naissent de l’absence totale de règles».

Après une phrase sur la lutte contre l'immigration illégale, le président français conclut:

«Il n’y a pas d’économie sans règles.
Il n’y a pas de vie en société sans règles.
Il n’y a pas de liberté sans règles.»

La loi de la jungle, la loi du plus fort, du plus malin, du plus cynique, c’est le contraire de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, c’est le contraire de la civilisation. Voilà l’enjeu. C’est dans cet état d’esprit que la France présidera le G8 et le G20 à partir de la fin du mois de novembre.»

Le discours laisse ainsi penser que la France pourrait proposer des mesures de régulation d'Internet à l'occasion de la présidence du G20.

Photo: Sarkozy reçoit le Pape à l'Elysée en septembre 2008. REUTERS/Alberto Pizzoli/Pool

Newsletters

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Newsletters