Monde

Une nouvelle langue vient d'être découverte

Temps de lecture : 2 min

Des linguistes viennent de découvrir une langue complètement inconnue de la science dans les confins de l'Himalaya, rapporte le National Geographic. Le koro est parlé par moins de mille personnes dans l'Etat d'Arunachal Pradesh, au Nord-Est de l'Inde, un Etat considéré comme un «trou noir» des études de linguistique par les chercheurs, à cause d'une politique très stricte d'entrée dans la région.

Alors qu'en 2008 les chercheurs faisaient des recherches sur deux autres langues peu connues parce que peu parlées, l'aka et le miji, ils ont pu détecter cette troisième langue, ont-ils annoncé ce mardi 5 octobre.

Cette découverte survient alors que des langues disparaissent par centaines, supprimées par des pratiques gouvernmentales ou remplacées par l'anglais, le chinois ou l'espagnol. Des 6.909 langues connues, la moitié devraient disparaître d'ici la fin du siècle, explique le Wall Street Journal. Toutes les deux semaines, la dernière personne qui parle un langage couramment meurt.

Et le koro ne fait pas exception à la règle: tout juste découverte, la langue est déjà en danger. Seulement 800 personnes la parlent, pour la plupart âgées de plus de 20 ans, et la langue n'est pas écrite. Les jeunes vont souvent à l'école dans des pensions où seul l'hindi ou l'anglais sont parlés, abandonnant progressivement la langue de leurs parents, explique un linguiste:

«Même alors que cette langue est nouvelle pour la science, elle est déjà en train de disparaître. Les jeunes gens ne la parlent pas dans les villages. Si ce processus continue, le koro va presque certainement s'éteindre.»

Le koro appartient à la famille linguistique tibéto-birmane, aux côtés de 400 autres languages dont 150 trouvés en Inde, mais les chercheurs se sont aperçus que le koro était distinct de toutes les autres langues de sa famille (le koro et l'aka se ressemblent autant que le japonais et l'anglais, expliquent-ils).

«Leur langage est différent à tous les niveaux –le son, les mots, la structure de la phrase», a expliqué le directeur de l'enquête. Le koro offre en plus un catalogue unique d'expérience culturelle, encodée dans sa grammaire, ses mots et ses structures qui permettent de structurer la pensée:

«[Les langues comme le koro] construisent la réalité de manière très différente. Elles codent la connaissance du monde naturel de façon unique, d'une façon qui ne peut pas être traduite dans une langue majeure.»

Photo: Speech / Tim Morgan via Flickr CC License By

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters