France

Nicolas Sarkozy flirte avec les médias

Temps de lecture : 2 min

Sarkozy meeting in Toulouse for the 2007 French presidential election
Sarkozy meeting in Toulouse for the 2007 French presidential election

«Nicolas Sarkozy a transformé l'Elysée en un spectacle de célébrités dont il est, avec sa star glamour Carla Bruni, le personnage principal.» Le site de BBC news revient sur la relation Sarkozy-médias.

Une relation qui trouve son apogée lors de la conférence de presse du 8 janvier 2008, quand le président de la Républiqe annonce: «Carla et moi, c'est du sérieux.» Dans un pays où la vie privée du chef d'Etat a toujours été sacrée, pourquoi cette déclaration si intime, devant un public de journalistes? se demande le site britannique. La réponse repose dans le leitmotiv de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy: rupture.

Avant même son élection, le président français s'intéresse à la communication: il rend visite aux spécialistes anglais de stratégie médiatique. Pas étonnant, pour le seul président de la Ve République qui a grandi dans l'ère de la télévision. Pour lui, ses prédecesseurs étaient trop éloignés des médias, comme Mitterrand ou Chirac qui n'apparaissaient que sporadiquement à la télévision. Nicolas Sarkozy a compris que des croustillantes anecdotes sur sa personne peuvent détourner l'attention quand les choses vont politiquement mal. Ainsi l'annonce de son divorce avec Cecilia tombe pile au moment de la grosse grève d'octobre 2007. Les journaux font la une sur Cecilia, et non sur le mouvement social.

Mais malheur à ceux qui relayent la vie privée présidentielle sans y avoir été invités. Nicolas Sarkozy a ainsi très peu apprécié les rumeurs sur l'infidélité de Carla. Séduire les médias peut ainsi desservir la politique présidentielle. Les éditoriaux se font de plus en plus critiques, les journalistes savourent la liberté d'expression fournie par internet. Et impossible de faire marche arrière. Celui qui sera élu en 2012 devra faire face à une presse qui demande plus d'accès à l'Elysée.

Photo: Sarkozy meeting in Toulouse for the 2007 French presidential election, via Wikimedia.

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters