Monde

Des membres allemands d'al-Qaida tués par des drones

Slate.fr, mis à jour le 05.10.2010 à 18 h 42

Deux missiles tirés à partir d'un drone américain ont tué huit militants d'al-Qaida dont plusieurs Allemands ce lundi 4 octobre. Les évènements sont encore confus: d'après les agences de presse Reuters et DPA, citant des responsables des services secrets, huit Allemands ont été tués, mais d'après les agences de presse Associated Press et AFP cinq sont morts, et les trois autres n'étaient pas Allemands. Quant à la BBC, elle affirme que 4 Allemands sont morts, citant des sources de la sécurité pakistanaise.

L'attaque a détruit la maison d'un leader tribal lié à un commandant taliban local, à trois kilomètres de la ville de Mir Ali, dans le Waziristan du nord. La BBC explique que la confusion quant au nombre de victimes vient en partie du fait que des militants talibans ont complètement bloqué la zone après la frappe, emportant les morts pour les enterrer.

La fréquence des frappes de drones a encore augmenté aux cours des dernières semaines, parallèlement aux tensions autour de la menace terroriste en Europe, où les services de renseignements pensent qu'al-Qaida prévoit des attaques majeures. Le programme de la CIA n'était à la base qu'un effort sporadique pour tuer des membres d'al-Qaida, mais il s'est transformé en véritable campagne de bombardement transfrontalier, coordonné avec les opérations militaires américaines conventionnelles qui se tiennent quelques kilomètres plus loin.

Des dizaines de citoyens européens suivraient un entraînement terroriste au Pakistan, et de nombreux pays non-européens comme les Etats-Unis et le Japon ont conseillé à leurs ressortissants de faire attention lorsqu'ils se rendent dans des hauts lieux touristiques européens, qui sont des zones à risque.

Au Pakistan, le Waziristan du nord représente une zone à risque d'une autre nature. Au cours du dernier mois, les Etats-Unis ont effectué 26 frappes de drones au Pakistan, le total mensuel le plus important depuis six ans. Selon la BBC, les attaques, qui ont tué cette année 150 personnes au Pakistan, combattants et civils mélangés, «ont enragé l'opinion publique au Pakistan», ce qui a eu pour conséquence d'entraîner des «restrictions sur l'approvisionnement en biens et pétrole des troupes de l'Otan basées en Afghanistan par le Pakistan». 

Photo: Démonstration du fonctionnement d'un drone à Denby, Reuters, août 2009.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte