Monde

Le design futuriste de la «mosquée de Ground zero»

Temps de lecture : 2 min

Les plans du centre islamique qui va ouvrir près du site des attentats du 11 septembre 2001 à New York, et qui fait débat aux Etats-Unis depuis de nombreux mois, ont été présentés publiquement dimanche 3 octobre.

Le bâtiment de 15 étages, enveloppé de formes abstraites qui font penser à un nid d’abeilles, a été reçu favorablement par les architectes, et a été comparé à «la Forteresse de la solitude, le QG de cristal de Superman dans le fameux comics», écrit le Telegraph.

Le style futuriste est une allusion claire aux motifs arabesques de l’architecture islamique traditionnelle, et rappelle notamment celui de l’Institut du Monde Arabe à Paris de l’architecte français Jean Nouvel, mais comporte également des formes ressemblant à l’étoile de David.

«Les premières illustrations de l’aménagement de Park51 pour le centre islamique révèlent un bâtiment franchement gai et oprimiste, bien plus festif que menaçant», estime le Guardian, qui rappelle que le projet qui a été abusivement qualifié de «mosquée de Ground zero» n’est en fait ni une mosquée, ni à Ground zero. Il s’agit d'un centre communautaire ouvert à toutes les confessions qui contiendra notamment une salle de sport, une piscine, un restaurant, un centre pour enfants, des studios artistiques et une salle de prière islamique, et se situera à deux pâtés de maison au nord du site où se trouvaient les tours jumelles du World Trade Center.

Sharif El-Gamal, le développeur du projet qui coûte 120 millions de dollars (environ 87,5 millions d'euros), a déclaré:

«Nous voulons un mariage entre l’architecture islamique et la ville de New York. Nous voulons faire quelque chose de vert et de cool.»

Les dessins présentés par le cabinet Soma ne sont qu’une piste pour savoir à quoi ressemblera le centre. L’architecte final du projet n’a pas encore été désigné, et les travaux de construction ne commenceront que dans trois ans.

Reste à savoir si le design résolument moderne et ouvert du bâtiment suffira à calmer les tensions qui entourent le projet. La police de New York a confirmé dimanche 3 octobre que l’Imam Feisal Abdul Rauf, l’instigateur du projet, et sa femme ont reçu plusieurs menaces de mort au cours des dernières semaines, selon CNN.

Photo: Le site du centre communautaire Park51, REUTERS/Lucas Jackson

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters