Culture

Bertrand Cantat de retour sur scène

Temps de lecture : 2 min

Capture Youtube
Capture Youtube

Bertrand Cantat n'était plus apparu sur scène depuis la mort de sa compagne Marie Trintignant le 1er août 2003. Libéré sous conditions en octobre 2007 et définitivement libre depuis le 29 juillet dernier, le chanteur de Noir Désir a fait une apparition très remarquée samedi 2 octobre sur la scène du festival militant Rendez-vous des Terres neuves à Bègles.

La rumeur courait depuis plusieurs jours et le public était au rendez-vous pour le concert du groupe d'Eiffel où il devait faire une apparition. Cantat est apparu vers 0h30 pour quelques chansons «devant près de 2000 personnes serrées sous un chapiteau plein à craquer», selon leparisien.fr. «Ça fait plaisir de se retrouver avec des amis, à la maison», a t-il lancé à la foule.

«Un peu statique», selon l'AFP, lors d'un premier duo avec Romain Humeau d'Eiffel sur un titre du groupe, A tout moment la rue, il revient, electrisé, pour le rappel où il commence par une reprise des Stooges.

Bertrand Cantat enchaîne ensuite avec une reprise du Temps des cerises.

Merci à YouTube, on a même une vidéo de l'ovation du public à la fin du concert.

L'AFP rappelle que Bertrand Cantat n'est pas resté inactif depuis sa sortie de prison en 2008, malgré une relative discrétion:

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Hors de la vue du public, il avait néanmoins repris ses activités avec son groupe depuis sa libération. En novembre 2008, deux titres de Noir Désir avaient été proposés en téléchargement sur le site du groupe (http://www.noirdez.com/): "Gagnants/Perdants", une ballade au texte engagé signé Cantat, et une reprise du "Temps des cerises", l'hymme de la Commune de Paris, témoignage d'un engagement intact.

Newsletters

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

Le film d'Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter invente un émouvant dispositif visuel et sonore pour faire éprouver le gouffre ouvert par les phénomènes migratoires actuels. Celui de Simone Bitton chemine parmi les traces d'un monde disparu, qui interroge le présent.

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio