France

Polygamie: Le Point piégé par un témoignage bidon

Slate.fr, mis à jour le 02.10.2010 à 13 h 01

L'hebdomadaire Le Point publie cette semaine un dossier de couverture intitulé «Ce qu'on n'ose pas dire» consacré à l'«immigration», aux «Roms», aux «allocations» et aux «mensonges». Dans ce dossier, un article de deux pages sur la polygamie titrée «Un mari, trois épouses» a retenu l'attention d'Arrêt sur Images qui révèle que le témoignage de Bintou, 32 ans, troisième femme d'un Français d'origine malienne, est en fait bidon.

Bintou y est présenté, d'après Libération, comme «une jeune femme au joli visage légèrement scarifié de chaque côté des yeux». «Je peux pas partir, j’ai pas de travail, pas de maison, pas de famille», se lamente-t-elle. Elle en rajoute dans le misérabilisme racontant que son fils «à l’école ça va pas, et maintenant il fait des bêtises. Des fois il veut me donner de l’argent, je sais que ça a été volé.» Bintou explique encore que la police est venue à l’appartement, «parce qu’il s’était battu avec un autre enfant qui l’accusait de vol».

Mais tout a été inventé par Abdel, un habitant de Clichy-sous-Bois:

Il habite Clichy-sous-Bois et a grandi à Montfermeil. Il désespère de la mauvaise image de ces deux communes voisines de Seine-Saint-Denis, qu'il estime amplifiée à tort par les médias. Il a donc décidé de piéger Le Point, en se faisant passer, au téléphone, pour une épouse de polygame dont le fils serait au bord de la délinquance.

Il a alors décidé de monter un guet-apens au Point en annulant un rendez-vous pour finalement faire l'interview par téléphone. Abdel imite alors la voix de la fausse Bintou et filme la scène.


Le Point en flagrant délit de bidonnage - @si
envoyé par asi. - L'info video en direct.dffgds

Les journalistes du Point ont reconnu leur erreur dans un article sur le site du magazine et semblent encore sonnés par la révélation du témoignage bidonné:

Nous avons été victimes d'un coup monté par ce que l'on appelle un "fixeur". Un "fixeur" est une personne qui permet aux journalistes de récupérer des témoignages dans les cités. Celui-ci voulait visiblement régler ses comptes avec les médias. [...] Contrairement à ce que prétend Abdel, Le Point ne l'a jamais rémunéré. Les premières victimes de ce coup monté sont les lecteurs auprès desquels nous nous excusons. Le Point se fait un devoir d'enquêter sur les raisons de cette manipulation et de mettre à jour les intérêts qu'elle sert.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte