Monde

Les tricheurs du FBI

Slate.fr, mis à jour le 01.10.2010 à 11 h 02

Au moins 22 agents du FBI ont «eu une conduite impropre ou triché» lors d'un examen sur les nouvelles règles de l'agence, a annoncé le Département de la justice américain ce lundi 27 septembre, qui soupçonne beaucoup plus d'employés d'avoir triché:

«Nous pensons que l'envergure de la tricherie sur ce test est plus grande que les cas que nous avons détaillés dans ce rapport, qui est basé sur notre enquête limitée à seulement quatre bureaux locaux du FBI, une agence locale plus petite, et deux secteurs de notre siège.»

Le test, passé par 20.000 salariés entre mai 2009 et septembre 2010, portait sur le DIOG, le «Guide des opérations et enquêtes domestiques» rédigé pour refléter les nouvelles règles post-11-Septembre. Il autorisait les agents à regarder leurs notes, mais pas à se parler. Dans certains cas de tricherie, les responsables du FBI ont soupçonné un problème quand des employés ont fini l'examen en 20 minutes, au lieu de l'heure et demie qu'il était censé durer.

Dans leur rapport (fichier au format PDF), les enquêteurs ont admis que l'examen était particulièrement difficile et long, avec des questions mal formulées et des consignes pas toujours claires, mais ajouté que ce n'était pas une raison. D'autant plus qu'un certain nombre d'agents du FBI ont affirmé qu'ils n'avaient pas parlé à leurs petits camarades avant ou pendant le test alors qu'ils l'avaient clairement fait:

«Plusieurs superviseurs ont participé à la tricherie, y compris deux ASACs (agents spéciaux en charge), deux SSAs (agents spéciaux superviseurs) et un juriste... Presque tout ceux qui ont triché ont faussement certifié à la question n°51 (la dernière question de l'examen) qu'ils ne s'étaient pas concertés avec d'autres personnes.»

Le rapport n'a pas donné le nom des 22 coupables, mais on sait déjà que le numéro 2 du bureau de Washington du FBI a pris sa retraite en décembre dernier à cause de son implication dans cette affaire.

Dans un communiqué de presse, le directeur du FBI a dit sa «déception», et promis de «donner suite disciplinairement à chaque cas que l'inspection générale a trouvé, ainsi qu'à toute autre allégation de mauvaise conduite».

Photo: FBI police: emblème / cliff1066 via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte