France

Sarkozy, icône de l'extrême-droite

Temps de lecture : 2 min

Le visage de Nicolas Sarkozy en gros plan accompagné du titre: «Le nouvel extrême de l'Europe»; sous-titre: «Sarkozy et la montée de la droite dure». C'est la couverture du magazine américain Newsweek pour son édition européenne (et latino-américaine) du 4 octobre, rapporte Lemonde.fr (les éditions américaines et asiatiques ont des sujets beaucoup plus locaux en une). A la une, un long article qui estime que l'accession à des sièges parlementaires d'extrémistes représente le plus important changement en Europe depuis la disparition du communisme.

Nicolas Sarkozy a été choisi comme icône de cette montée en puissance des extrêmes politiques européens à cause des sorties du gouvernement sur la communauté Rom:

«Il est clair que le spectacle d'un centriste comme Sarkozy flattant la marge est un signe annonciateur de ce qui va se passer [en Europe].»

Moins d'un mois plus tôt, c'était le britannique The Economist qui faisait une couverture choc avec Nicolas Sarkozy, surnommé «Le président qui rétrécit incroyablement»:

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters