Monde

L'Italie d'après Apple: «Pizza, mafia, pâtes et scooters»

Slate.fr, mis à jour le 28.09.2010 à 17 h 30

Cappuccino loves Italy

Cappuccino loves Italy

L'Italie? Pizza, scooter et mafia. Cette fois, ce n'est pas Hollywood qui insiste sur les stéréotypes associés à l'Italie. Le portrait-cliché apparaît sur «What Country», écrit la Repubblica, une application pour iPhone et iPad qui présente tous les pays du monde à travers des photos et des informations curieuses. Le résultat? Une série de lieux communs, où l'Italie est définie comme le pays de la «pizza, de la mafia, des pâtes et des scooters».  La description est d'autant plus dégradante que les autres pays s'en sortent mieux, fait remarquer Il Corriere della Sera: la France est le pays des places romantiques et du vin, la Suisse des banques et du chocolat, les Etats-Unis du rêve américain et du hamburger, l'Allemagne de la bière, de la discipline et des autoroutes.

La référence à la mafia irrite Osservatorio Antiplagio, un comité de vigilance de la télé et les médias, qui écrit une lettre à Michela Vittoria Brambilla, la ministre du Tourisme, pour qu'elle «demande des explications à Apple». D'autant plus qu'on peut lire, sur l'application: «La mafia est puissante en Italie. Pas de surprise! Elle est connue sous le nom de Cosa Nostra. Mais il y a aussi la camorra et la ’ndrangheta. La mafia italienne est principalement connue pour ses activités criminelles traditionnelles, comme l'extorsion et le racket ou la prostitution. Mais la mafia est devenue aujourd'hui beaucoup plus sophistiquée: elle a diversifié ses activités criminelles. Elle représente une incroyable force économique en Italie et représente environ 10% du PIB. Le chiffre d'affaires de la mafia italienne est estimé autour des 10 milliards d'euros.»

De quoi susciter la colère de Laura Garavini, responsable du Parti démocrate au sein de la Commission antimafia, qui a déclaré: «La mafia n'est pas un film d'Hollywood, c'est une réalité brutale qui continue à tuer, en Italie comme à l'étranger. On ne peut pas faire de la pub à la mafia. A moins qu'on ne veuille faire de la pub à une organisation qui a les mains sales de sang et qui continue à faire souffrir des milliers de familles. Le gouvernement doit intervenir immédiatement.»

Mais qu'en pensent les internautes? Les commentaires laissés sur le site de l'iPhone Italie vont de l'indignation à la compréhension, résume La Stampa. «Comment peut-on accepter une application qui nous prend pour des mafieux?» s'insurge Dario. Mais d'autres, comme Gianni, assument la description de l'application: «Ils ont raison, l'Italie c'est la mafia, ne soyons pas hypocrites.» Andrea, lui, résume le tout par une phrase lapidaire: «Nous n'arrivons pas à être unis même quand on nous offense... Etrange peuple.»

Photo: Cappuccino Loves Italy, Roevin via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
AppleItalieclichéspizzapâtes
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte