Life

Mais d'où viennent toutes ces superstitions?

Slate.fr, mis à jour le 28.09.2010 à 10 h 40

Photo: Fingers Crossed / comedy_nose via Flickr CC License by

Photo: Fingers Crossed / comedy_nose via Flickr CC License by

À l’occasion de la sortie en Grande-Bretagne du livre Black Cats & Four-Leaf Clovers (Chats noirs et trèfles à quatre feuilles), qui recense l’origine de superstitions du monde entier, Monica Garske revient pour AOL News sur treize (superstition oblige) d’entre elles. Petite sélection...

Harry Oliver, auteur de l’ouvrage, explique avoir longuement cherché d’où venait la croyance populaire selon laquelle passer sous une échelle est une hérésie. Après an passé à étudier la question à la bibliothèque nationale du Royaume-Uni, il affirme que cette superstition s’explique par le fait que «l’échelle forme un triangle avec le sol et le mur sur lequel elle repose, suggérant la Sainte Trinité». Traverser ce triangle serait un manque de respect envers le Père, le Fils, et l’Esprit Saint, et porterait donc malchance.

Concernant les chats noirs, Oliver raconte que s'ils sont de manière générale rattachés à la sorcellerie, les avis divergent sur le sens à donner à leur apparition. Si croiser le chemin d’un de ces félins est censé porter malheur, en surprendre un marcher à votre côté serait un bon présage. Pour conjurer le sort, en tout cas, une seule solution: cracher au sol, assure l’auteur.

Quant au fait de croiser les doigts pour se protéger du mauvais oeil, il faut là encore se tourner vers la religion pour connaître l’origine de cette pratique. Croiser l’index et le majeur formerait une croix latine. Reste à savoir pourquoi ce geste est différent en Suisse: nos pourtant pacifistes voisins serreraient le poing dans le même but.

Le reste des explications est à retrouver sur AOL News.

Photo: Fingers Crossed / comedy_nose via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte