Monde

Le Cachemire est pire que l'Afghanistan

Temps de lecture : 2 min

Kasmir map
Kasmir map

Lors de sa visite en Inde en novembre, Barack Obama doit négocier un accord sur le Cachemire, région contestée entre l'Inde et le Pakistan. L'enjeu? Eviter une nouvelle guerre entre les deux pays, une guerre à potentiel nucléaire, écrit Bruce Riedel dans le Daily Beast. L'ancien agent de la CIA a un avis tranché sur la question: assurer la stabilité au Cachemire, c'est aussi assurer la stabilité en Afghanistan et en Pakistan.

Mais comment instaurer la paix dans cette région? Pour Bruce Riedel, la solution n'est certainement pas l'indépendance du Cachemire: Inde et Pakistan ne l'accepteraient jamais. Depuis sa création en 1947, le Pakistan a toujours essayé d'annexer le Cachemire et a tissé des liens avec des groupes terroristes, comme le mouvement Lashkar-e-Toiba. Quant aux Indiens, ils sont tout aussi déterminés à garder la partie du Cachemire gagnée lors du conflit de 1947-48.

Pour l'auteur de The Search for Al Qaeda, il faut que la ligne de cessez-le-feu qui divise le Cachemire entre l'Inde et le Pakistan devienne la frontière internationalement reconnue entre les deux pays.

Le problème, c'est que l'Inde est très réticente à l'ingérence américaine dans ses affaires. Barack Obama doit donc agir dans la discrétion pour favoriser les négociations entre Inde et Pakistan. Sa visite en Inde en novembre représente une occasion idéale. La nouvelle intifada au Cachemire témoigne de l'importance de la question. Un accord serait positif pour les Etas-Unis, pour l'Inde, pour le Pakistan, et surtout pour les Cachemiris, qui ont assez souffert.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Photo: Kasmir map, Central Intelligence Agency vua Wikimedia.

Newsletters

À Calais, le «groupe décès» tâche d'identifier les victimes du naufrage dans la Manche

À Calais, le «groupe décès» tâche d'identifier les victimes du naufrage dans la Manche

Après la mort de vingt-sept personnes exilées lors d'une traversée, les associations font leur possible pour appuyer l'identification des disparus et contacter leurs proches.

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Cet Américain a écopé d'une peine de neuf ans.

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Étant donné que ce nouveau variant s'est déjà propagé au-delà de l'Afrique australe, l'interdiction des voyageurs en provenance de cette zone ne fera que ralentir sa circulation.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio