Monde

Le Cachemire est pire que l'Afghanistan

Temps de lecture : 2 min

Kasmir map
Kasmir map

Lors de sa visite en Inde en novembre, Barack Obama doit négocier un accord sur le Cachemire, région contestée entre l'Inde et le Pakistan. L'enjeu? Eviter une nouvelle guerre entre les deux pays, une guerre à potentiel nucléaire, écrit Bruce Riedel dans le Daily Beast. L'ancien agent de la CIA a un avis tranché sur la question: assurer la stabilité au Cachemire, c'est aussi assurer la stabilité en Afghanistan et en Pakistan.

Mais comment instaurer la paix dans cette région? Pour Bruce Riedel, la solution n'est certainement pas l'indépendance du Cachemire: Inde et Pakistan ne l'accepteraient jamais. Depuis sa création en 1947, le Pakistan a toujours essayé d'annexer le Cachemire et a tissé des liens avec des groupes terroristes, comme le mouvement Lashkar-e-Toiba. Quant aux Indiens, ils sont tout aussi déterminés à garder la partie du Cachemire gagnée lors du conflit de 1947-48.

Pour l'auteur de The Search for Al Qaeda, il faut que la ligne de cessez-le-feu qui divise le Cachemire entre l'Inde et le Pakistan devienne la frontière internationalement reconnue entre les deux pays.

Le problème, c'est que l'Inde est très réticente à l'ingérence américaine dans ses affaires. Barack Obama doit donc agir dans la discrétion pour favoriser les négociations entre Inde et Pakistan. Sa visite en Inde en novembre représente une occasion idéale. La nouvelle intifada au Cachemire témoigne de l'importance de la question. Un accord serait positif pour les Etas-Unis, pour l'Inde, pour le Pakistan, et surtout pour les Cachemiris, qui ont assez souffert.

Photo: Kasmir map, Central Intelligence Agency vua Wikimedia.

Slate.fr

Newsletters

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

Le site de partage de vidéos est l'un des outils de radicalisation les plus puissants.

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Les deux camps avaient tort.

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

Les propriétaires des quartiers chics londoniens ne veulent plus des extensions souterraines démesurées des résidences de leur voisinage.

Newsletters