Partager cet article

On a trouvé le gène Homer Simpson

Des scientifiques viennent de découvrir le «gène Homer Simpson», un gène qui a tendance à empêcher l'intelligence de se développer, rapporte le Medical Daily. Les chercheurs de l'école de médecine d'Emory se sont aperçus qu'en supprimant ce gène, le RGS14, chez des souris, celles-ci deviennent plus malines.

Les souris avec un gène RGS14 paralysé parviennent à se rappeler des objets qu'elles ont exploré et à naviguer dans des labyrinthes mieux que les souris normales, ce qui suggère que ce gène limite certaines formes d'apprentissage et de mémoire. Puisque ce gène semblait abrutir les souris, les chercheurs ont décidé en blaguant de le surnommer le «gène Homer Simpson».

Le gène affecte particulièrement le CA2, une partie de l'hippocampe que les scientifiques savent liée aux nouveaux apprentissages et nouveaux souvenirs, sans en connaître les fonctions exactes.

Normalement, le CA2 est différent des autres parties du cerveau justement parce qu'il est résistant à la «plasticité syneptique», la solidification des connexions entre neurones qui se déroule après la formation d'un nouveau souvenir, et parce que ses neurones survivent mieux aux attaques que ceux du reste du cerveau.

En paralysant le gène Homer Simpson, les scientifiques se sont rendus compte que les neurones dans le CA2 avaient désormais des connexions plus solides quand on les stimulait électriquement. Et que les souris «non simpsoniennes» reconnaissaient davantage d'objets qu'on avait déjà placé dans leur cage auparavant, et apprenaient plus rapidement à sortir d'un labyrinthe inondé pour rejoindre une plateforme au sec, cachée, en se souvenant d'indices visuels.

Ils s'interrogent désormais:

«Une grande question que cette recherche pose est pourquoi aurions-nous, nous ou les souris, un gène qui nous rend moins intelligent, un gène Homer Simpson? Je pense que nous n'avons pas encore vraiment de vue d'ensemble.»

Pas la peine de courir chez votre docteur vous faire supprimer le gène Homer Simpson donc: l'absence du gène ne semble pas blesser les souris, mais il est possible qu'elle change leurs fonctions neurologiques sans que les chercheurs n'aient encore pu le voir. 

Photo: La tête d'Homer Simpson passée aux rayons X / SOCIALisBETTER via Flickr CC License By

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte