Monde

L'avion espion qui peut voler cinq ans

Temps de lecture : 2 min

Photo: Modélisation du Solar Eagle, site de Boeing
Photo: Modélisation du Solar Eagle, site de Boeing

Boeing a de quoi se frotter les mains. Son département chargé du développement d’avions d’espionnage a remporté un appel d’offre d’une valeur de 89 millions de dollars (plus de 68 millions d’euros) lancé par le ministère de la Défense américain.

La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency, Agence de recherche avancée en projets de défense, en français) a ainsi confié au géant de l'aviation américain le soin de construire un drone capable de rester en l’air pendant cinq ans à près de 20.000 mètres d’altitude. Si on sait déjà que le futur bébé s’appellera SolarEagle (Aigle Solaire), la date à laquelle l’avion sera capable d’accomplir cet exploit est encore à déterminer. Boeing promet «seulement» que son drone effectuera son premier vol de test en 2014, et restera à cette occasion au moins un mois dans les airs. Ce qui n’est tout de même pas négligeable, sachant que le record d’endurance est jusqu’à présent de deux semaines de vol consécutives.

Dans un communiqué de presse, le firme précise sa stratégie concernant le volet énergétique. L’engin emmagasinera de l’énergie solaire durant la journée dans des piles à combustion qui seront utilisées la nuit. L’avion sera par ailleurs équipé de moteurs électriques dernier cri. Une modélisation du projet est accessible sur le site du fabriquant.

Avec une capacité de chargement d’un peu plus de 450 kg, le drone ne sera évidemment pas utilisé pour combat, mais plutôt pour des missions de surveillance, de communication et de reconnaissance.

Photo: Modélisation du Solar Eagle, site de Boeing

Slate.fr

Newsletters

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Les deux camps avaient tort.

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

Les propriétaires des quartiers chics londoniens ne veulent plus des extensions souterraines démesurées des résidences de leur voisinage.

La Chine fait précisément ce que Trump lui a demandé de ne pas faire

La Chine fait précisément ce que Trump lui a demandé de ne pas faire

Certains experts estiment que Pékin pourrait bien laisser décroître encore plus la valeur de sa monnaie par rapport au dollar.

Newsletters