Life

Gagner un amour, c'est perdre deux amis

Slate.fr, mis à jour le 18.09.2010 à 9 h 58

Avez-vous déjà vu des amis peu à peu disparaître de vos soirées au profit de dîners avec le nouvel amour de leur vie? Ou êtes-vous déjà sortis d'une rupture pour vous apercevoir que vous aviez, le temps de votre relation, perdu des amis?

Rien d'étonnant, explique une étude scientifique de l'université britannique d'Oxford: être dans une relation amoureuse nous fait gagner un amant et perdre deux amis proches, rapporte la BBC. Les chercheurs ont interrogé 540 personnes de plus de 18 ans sur leurs amitiés et ce qui leur arrivait quand une relation romantique débutait.

Ils se sont ainsi rendu compte que le coeur de leurs amitiés, le cercle le plus proche de chacun, était généralement composé de cinq personnes. Et, comme l'explique Robin Dunbar, de l'équipe de recherche:

«Les gens qui sont dans des relations amoureuses –au lieu d'avoir les typiques cinq [individus] qu'on trouve en moyenne, ont seulement quatre personnes dans ce cercle. Et comme l'un de ces quatre proches est la personne qui vient de rentrer dans votre vie, cela veut dire que vous avez du en délaisser deux autres.»

Ces deux personnes qui disparaissent du cercle le plus proche sont généralement un membre de sa famille et un ami. On les voit de moins en moins, toute notre attention se concentrant sur la relation amoureuse, jusqu'à ce qu'on ne les voit plus. «L'intimité d'une relation avec quelqu'un –notre engagement émotionnel dans cette relation– est très fortement corrélée à la fréquence de nos interactions avec cette personne. Si on ne voit pas les gens, l'engagement émotionnel commence à très rapidement diminuer», explique le professeur Dunbar.

Les hommes ont tendance à avoir quatre ou cinq amis très proches, contre cinq ou six pour les femmes, mais les deux sexes ont autant tendance à abandonner deux de ces amis lorsqu'ils tombent amoureux, précise le Daily Mail.

L'amour n'est pas le seul danger pour ce cercle d'intîmes, puisque avoir un enfant ou acheter un chien peuvent avoir le même effet! D'après le professeur Dunbar, un anthropologiste qui travaille sur les réseaux sociaux, en ligne comme dans «la vraie vie»:

«On ne peut avoir que cinq places pour des relations profondément intenses et significatives. Ces individus n'ont pas besoin d'être humains. Ils peuvent être votre chien, ou votre chrysanthème favorite. Ils peuvent être des gens d'un monde complètement fictif –ils peuvent être les personnages d'un soap opera.»

Photo: Happy Couple / Pedrosimoes7 via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte