Monde

«Il est légitime de se prostituer pour faire carrière»

Temps de lecture : 2 min

red lips isolated in white
red lips isolated in white

Le 8 septembre, une déclaration avait choqué la composante féminine du PDL, le parti de Silvio Berlusconi. Angela Napoli, députée du Fli, nouveau parti crée par Gianfranco Fini, avait affirmé qu'elle n'excluait pas que «des sénatrices et des députées ont été élues après s'être prostituées». Ses collègues, outrées, ont demandé des excuses.

Mais tout le monde ne semble pas avoir été choqué par ces déclarations, explique la Repubblica. Au contraire. Quelques jours après les déclarations de Mme Napoli, Giorgio Stracquadanio, député PDL, vole au secours de celles qui vendent leur corps en échange d'un poste:

«Il est absolument légitime d'utiliser ce qu'on a, de l'intelligence à la beauté, pour faire carrière. C'est injuste de penser que ceux qui ont un beau corps sont forcément des crétins. Aujourd'hui la politique a une dimension publique. Dire le contraire, c'est du moralisme stupide».

Convaincu par son argument, le député rajoute, en réponse à la polémique lancée par Angela Napoli. «Si même une député ou un député avouaient s'être vendus pour faire carrière, il n'y a pas là raison suffisante pour quitter la Chambre ou le Sénat ».

Les mots du député Pdl provoquent une vague de réactions indignées. A commencer par Mme Napoli, qui dénonce des «paroles offensantes pour les femmes, et en particulier pour celles qui font de la politique, dont la carrière ne devrait être jugée que sur le mérite».

Même au sein de son parti, personne ne semble soutenir Giorgio Stracquadanio: «Cette fois je ne suis pas d'accord avec mon ami Stracquadanio, dont je connais le goût pour la provocation» déclare Beatrice Lorenzin, députée PDL.

Photo: Red lips isolated in white, Tania Saiz via Flickr CC License by

Newsletters

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Deux autres fêtards sont dans le coma.

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

Les médias internationaux ont eu la bonne idée de tendre l'oreille. Et tout à coup, le mythe d'un doux universalisme français s'est effondré.

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Sur aucun point on ne peut dire que, après ses quatre ans de mandat, l'Amérique est réellement «great again».

Newsletters