Monde

Au Cap, plus de champagne au petit-déjeuner

Slate.fr, mis à jour le 13.09.2010 à 14 h 04

La mesure est passée inaperçue dans l'euphorie de la Coupe du monde de football. En juillet, le conseil municipal de la ville du Cap a voté une loi interdisant la vente d'alcool après 21 heures dans certains quartiers et avant 11 heures du matin dans toute la ville sud-africaine. Problème: l'entrée en vigueur de cette règle, prévue en janvier prochain, aura pour conséquence la fin des petits-déjeuners au champagne ou au vin, une tradition dans certains hôtels et restaurants de la ville, rapporte The Daily Telegraph.

L'objectif de la loi est de combattre les ravages de l'alcoolisme, facteur important de la violence sud-africaine. Cependant, les acteurs de l'hôtellerie et de la restauration dénoncent un effet pervers, comme l'explique le site sud-africain Times Live:

«Les hôtels et restaurants accusent les pères de la cité d'avoir une approche répressive des abus d'alcool, qui omet de faire la distinction entre les structures touristiques respectables (…) et les tanières crasseuses.»

Lawrie McIntosh, président du domaine Constantia Uitsig, qui produit le vin local Méthode Cap Classique (MCC) et possède trois restaurants, redoute que l'Afrique du Sud devienne «un état nounou». D'autant que pour lui, le petit-déjeuner alcoolisé est loin d'être une beuverie du dimanche matin:

«Le petit déjeuner au champagne, ou au MCC dans notre cas, est une tradition du Cap. Nos visiteurs, y compris les Anglais, aiment prendre un verre de MCC avec du jus d'orange lors d'un délicieux repas au soleil et en plein air.»

Taki Amira, qui coordonne la politique de la ville en matière d'alcool, défend néanmoins la mesure, précisant que le conseil municipal a consulté les entreprises concernées et tenté de trouver un juste milieu. Il se dit en outre scandalisé par les protestations concernant les petits-déjeuners au champagne:

«Je n'ai pas de mots, parce que si c'est cela qui est important pour tout le monde, ça me choque.»

La mesure n'entre toutefois en vigueur qu'en janvier prochain. Les adeptes du champagne matinal ont encore trois mois pour profiter d'une flûte pétillante au réveil. Avant le dur retour au café...

À LIRE ÉGALEMENT SUR SLATE.FR: L'Afrique du Sud racontée par ses vins 

Photo: A champagne breakfast. Sticky Parkin via Wikimedia Commons, license CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte