Monde

La carte sordide des restes humains du 11-septembre

Slate.fr, mis à jour le 12.09.2010 à 0 h 32

Les médias conservateurs rivalisent d’inventivité et de mauvais goût dans leur campagne pour obtenir l’arrêt du projet de construction d’une mosquée proche du site de Ground Zero. Leur dernière trouvaille en date: une carte des alentours du site de Ground Zero qui représente par des points rouges les endroits où des restes humains ont été retrouvé dans les mois qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001 ainsi que l’emplacement où doit voir le jour le centre communautaire qui fait tant débat depuis plusieurs mois.

Pourquoi une telle carte macabre? Le principal argument des opposants à la construction de la mosquée est le manque de respect que cela constituerait pour les familles des victimes du 11-septembre, notamment celles dont les restes n’ont pas encore été trouvés. L’imam Feisal Abdul Rauf, qui est à l’origine du projet, avait répondu mercredi 8 septembre lors d’une interview sur CNN que le projet n’était «pas à Ground Zero à proprement parler. Aucun corps ne se trouve à cet emplacement.»

C’est donc pour faire mentir l’imam que le New York Post, tabloïd conservateur et populiste appartenant à Rupert Murdoch, a publié la carte sous le titre «La carte sinistre qui agrandit Ground Zero.» «Voilà la preuve que Ground Zero s’étend bien au-delà des limites du site du World Trade Center, et s’approche du site où va être construit le centre musulman et la mosquée» écrit le journal.

Fox News, la chaîne d’information conservatrice qui appartient également à Rupert Murdoch, a elle aussi utilisé la carte pour tenter de décrédibiliser l’imam au cours d’une émission et prouver que la mosquée sera bien sur «un site sacré».

Les médias «libéraux» [de gauche] n’ont pas tardé à dénoncer l’utilisation d’une telle carte pour s’opposer à la construction de la mosquée, parfois avec une bonne dose d’humour. Le site The Awl a complété la carte à sa manière avec d’autres bâtiments qui côtoient le site de Ground Zero, parmi lesquels un centre de boxe, le bâtiment de Goldman Sachs, un pub, une synagogue ou encore un club de striptease.

Le magazine Salon conclut quant à lui:

«Résumons: pas de bâtiment musulman à moins de 1.000 pieds de «ground zero,» qui signifie désormais partout, comme le prouve cette carte pornographique macabre. Ne l’oubliez jamais! Le 11-septembre est partout, tout le temps!»

A LIRE AUSSI: «La mosquée de Ground Zero, ou l'islamophobie américaine» ; «Ground Zero: Musulmans, passez votre chemin»

Photo: La carte du New York Post

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte