France

En France, la menace terroriste "n'a jamais été aussi grande"

Slate.fr, mis à jour le 11.09.2010 à 9 h 51

C’est une véritable piqûre de rappel pour la France, qui est épargnée par les attentas terroristes majeurs sur son territoire depuis la vague d’attaques meurtrières de 1995: Bernard Squarcini, le chef de l’antiterrorisme français, fait part dans un entretien au Journal du Dimanche de son inquiétude et estime que la menace terroriste sur le sol français n’a «jamais été aussi grande».

Bernard Squarcini évoque ainsi les diverses raisons qui font de la France une cible potentielle:

«Notre pays, à cause de son histoire, de son engagement en Afghanistan, de prises de positions fermes en matière de politique étrangère et de débats de société comme la loi sur le voile intégral, fait l’objet d’un intérêt très particulier de certains mouvements islamistes radicaux. Pour le moment, ils ne s’en sont pris qu’à nos intérêts à l’étranger...»

Interrogé sur le niveau de menace concret, l’actuel directeur central du renseignement intérieur explique:

«Nous sommes aujourd’hui au même niveau de menace qu’en 1995. […] Aujourd’hui, compte tenu des signalements qui nous sont transmis par nos partenaires étrangers et de nos propres observations, il y a des raisons objectives d’être inquiets.»

Sur la nature de la menace, Bernard Squarcini estime qu’elle «est triple: le français converti qui se radicalise et monte son opération seul; Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) qui dépêche un commando pour commettre un ou des attentats en France; et les djihadites, ces Français qui partent en Afghanistan ou au Yémen, demain en Somalie et qui reviennent clandestinement, aguerris, pour poursuivre leur combat sur le sol français

Il n’y a pas qu’en France où la menace terroriste inquiète les autorités. Aux Etats-Unis, selon un nouveau rapport mené par d’anciens membres de la commission sur le 11-septembre, le pays n’a «pas de stratégie pour contrer le type de menaces posées par des terroristes locaux (‘homegrown’) et les recrues radicalisées». Il n’existe pas d’agence centrale dédiée aux menaces internes, et peu d’options existent pour prévenir la radicalisation sur le sol américain ou pour empêcher des citoyens de rejoindre des organisations terroristes à l’étranger.

Photo: Skyline - Paris, France at night, Trodel via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte